Ribéry maintient sa version

  • A
  • A
Ribéry maintient sa version
@ Reuters
Partagez sur :

M6 s'est procuré les PV du joueur, qui maintient que ses relations étaient non-tarifées avec Zahia.

M6 s'est procuré les PV du joueur, qui maintient que ses relations étaient non-tarifées avec Zahia. Alors que Karim Benzema nie toujours en bloc avoir eu des relations avec Zahia, Franck Ribéry, lui, nie de son côté avoir eu des relations tarifées avec la prostituée mineure au coeur de l'affaire de proxénétisme qui touche les deux joueurs. M6, qui avait déjà dévoilé les tous premiers prémices de l'histoire, a en effet dévoilé des extraits des procès-verbaux d'audition du Munichois, entendu mardi dernier par la brigade de répression du proxénétisme. On apprend également que l'international tricolore, que la justice allemande suit également, ne connaissait pas l'âge de la jeune femme. "J'étais avec Kamel, un ami, Zahia et une copine à elle. Nous avons eu des relations sexuelles avec les deux filles car on changeait de partenaires. Mais on ne savait pas qu'elles étaient mineures. Si ces filles veulent coucher avec moi, c'est parce que j'ai un nom et qu'elles veulent aussi prendre du bon temps", explique donc Franck Ribéry, qui reste sur une ligne de conduite qu'il avait déjà adopté le 13 avril dernier, lors de sa première audition, en tant que témoin. Mis en examen mardi dernier, le Bavarois a pourtant une nouvelle réfuté les accusations de relations tarifées avec Zahia. "Non, il ne s'agissait pas de relation tarifée. Je lui ai simplement laissé 100 euros pour qu'elle puisse rejoindre l'aéroport et se payer à manger. J'ai aussi payé les billets d'avion. En tout, ça m'a coûté environ 2000 euros", a ainsi affirmé le joueur, qui a repris dimanche une activité physique avec son club, et qui rappelle sur le site du club qu'il a "encore besoin d'une semaine ou de dix jours avant d'être prêt pour reprendre avec le groupe".