Ribéry et Benzema sélectionnables

  • A
  • A
Ribéry et Benzema sélectionnables
@ Reuters
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - Selon Laurent Blanc, Franck Ribéry et Karim Benzema restent sélectionnables.

EQUIPE DE FRANCE - Selon Laurent Blanc, Franck Ribéry et Karim Benzema restent sélectionnables. Une nouvelle fois, Laurent Blanc met les points sur les "i". Et affirme son autorité. Dans un entretien à paraître mercredi dans Le Parisien-Aujourd'hui en France, le nouveau sélectionneur tricolore déclare que Franck Ribéry et Karim Benzema restent sélectionnables en équipe de France malgré leur mise en examen dans l'affaire "Zahia". "Un fait judiciaire est un fait privé (...) Il y a une mise en examen, peut-être que Karim Benzema va être requalifié de « témoin assisté ». laissons faire la justice. Les enquêtes judiciaires sont très longues. Dans le meilleur des cas, celle-ci peut durer cinq ou six mois, mais elle peut aussi se prolonger sur un an et demi, voire deux ans. Moi, je suis là pour deux ans, je vais essayer de composer la meilleure équipe avec les meilleurs joueurs possible. Ribéry et Benzema font partie des joueurs potentiellement incontournables en sélection. Ils sont donc sélectionnables", a ainsi confié Laurent Blanc. Laurent Blanc affirme son indépendance Cette déclaration a de quoi surprendre, puisqu'elle survient quelques semaines après le discours de Fernand Duchaussoy, récemment intronisé président de la Fédération, qui avait estimé "ne pas voir comment un joueur mis en examen pourrait être sélectionné en équipe de France." Elle se démarque également avec les prises de position de la ministre des Sports Roselyne Bachelot et de la Secrétaire d'Etat aux Sports Rama Yade, toutes deux sur la même ligne que le président de la FFF. Par cette déclaration, Laurent Blanc veut donc affirmer son autorité et son autonomie. Cette annonce doit en revanche ravir les deux joueurs. Pour l'avocat de l'attaquant du Real Madrid, Sylvain Cormier, qui s'est exprimé au micro d'Europe 1: "C'est un soulagement, mais pas de triomphalisme, car sélectionnable, ce n'est pas être sélectionné. On sera soulagé le jour où il sera confirmé dans la liste. Ce n'est pas une réhabilitation, mais ça replace l'affaire à son juste niveau. N'oublions pas que Karim Benzema va être disculpé donc bientôt réhabilité. L'affaire n'est pas terminée, Karim Benzema est tout sauf condamné, il n'y a donc aucune raison de lui interdire de porter le maillot de l'équipe de France". De son côté, l'avocate de Franck Ribéry, Sophie Bottaï, qui a également réagi sur les ondes d'Europe 1, a tenu à saluer le courage de Laurent Blanc : "Moi, j'ai envie de dire à Laurent Blanc "Bravo ! Vous êtes un homme courageux, respectueux du droit, respectueux de la loi". Et, en plus, indiscutablement un grand sportif et un grand sélectionneur, car il a préféré le terrain à la polémique ou au lynchage médiatique et judiciaire. Donc, pour moi, c'est un grand monsieur et je suis convaincu qu'il ne le regrettera pas puisque Franck Ribéry sera évidemment l'un des meilleurs sur le terrain. Il était très grave de refuser une sélection à un joueur au simple motif qu'il était mis en examen. C'est comme demander à un ministre ou à un secrétaire d'Etat de démissionner lors qu'il est mis en examen. C'est absolument incompréhensible sur le plan d'un terrain de football".