Ribéry est bien remis...

  • A
  • A
Ribéry est bien remis...
Partagez sur :

Fort d'un Franck Ribéry intenable en début de rencontre et d'un doublé de l'inévitable Mario Gomez, le Bayern a écrasé le Hertha Berlin, samedi, lors de la 9e levée de Bundesliga (4-0). Le club munichois prend ainsi le large en tête du classement, Moenchengladbach, comme le Werder la veille, n'ayant pu suivre le rythme.

Fort d'un Franck Ribéry intenable en début de rencontre et d'un doublé de l'inévitable Mario Gomez, le Bayern a écrasé le Hertha Berlin, samedi, lors de la 9e levée de Bundesliga (4-0). Le club munichois prend ainsi le large en tête du classement, Moenchengladbach, comme le Werder la veille, n'ayant pu suivre le rythme. Parvenu à s'imposer à Dortmund lors de la 5e journée de championnat, le Hertha n'a pas existé ce samedi sur la pelouse de Munich. Tenu en échec par Hoffenheim avant la trêve internationale, après dix victoires de rang toutes compétitions confondues, le Bayern n'a pas manqué de renouer avec la gagne, surclassant le club de Berlin 4-0. Depuis l'ouverture du championnat et cet accident à domicile contre Moenchengladbach (défaite 0-1), les troupes de Jupp Heynckes n'ont plus encaissé un but. Il faut dire que Neuer n'a pas eu grand-chose à faire aujourd'hui... Tout s'est rapidement joué à l'Allianz-Arena entre Munichois et Berlinois. Et Ribéry n'aura pas été étranger à cette démonstration à sens unique. Dès la première minute, le Boulonnais y allait de son numéro de funambule, perçant la muraille adverse pour annoncer la couleur. Dans la foulée, sa passe à l'attention de Gomez faisait mouche. L'international allemand trouvait la faille (1-0, 5e), ouvrant ainsi le festival. Deux minutes plus tard, Ribéry, idéalement servi dans la surface par Boateng, travaillait cette fois pour son propre compte (2-0, 7e). Et il ne fallait pas attendre très longtemps pour voir le Français s'illustrer de nouveau. Une passe décisive à destination de Schweinsteiger et le Bayern triplait la mise avant même la fin du premier quart d'heure (3-0, 13e). Incertain avant la rencontre, touché aux deux mollets face à Hoffenheim deux semaines plus tôt et forfait pour les deux matches de l'équipe de France contre l'Albanie et la Bosnie, Ribéry signait là un retour fracassant, lui qui compile déjà quatre buts et six passes décisives cette saison. Moins en vue ensuite, comme l'ensemble d'une formation bavaroise simplement tenue de gérer sa confortable avance au tableau d'affichage, l'intéressé se distinguait cependant une dernière fois, provoquant le penalty transformé en seconde période par Gomez (4-0, 69e). Moenchengladbach neutralisé dans le même temps par Leverkusen (2-2), au lendemain du revers du Werder Brême face au Borussia Dortmund (0-2), l'ogre munichois caracole désormais en tête de la Bundesliga avec cinq et six longueurs d'avance sur ses dauphins. Après neuf journées, l'écart est déjà fait...