Ribéry en mode séduction

  • A
  • A
Ribéry en mode séduction
Partagez sur :

L'équipe de France va rencontrer successivement les Etats-Unis puis la Belgique pour deux rencontres amicales qui vont permettre à Laurent Blanc d'effectuer quelques tests. Au sein du groupe France, Franck Ribéry entend retrouver toutes ses sensations en Bleu comme il a pu le faire avec le Bayern Munich. Soucieux de tirer un trait sur le passé, il ambitionne de retrouver la simplicité qui avait fait sa force à ses débuts.

L'équipe de France va rencontrer successivement les Etats-Unis puis la Belgique pour deux rencontres amicales qui vont permettre à Laurent Blanc d'effectuer quelques tests. Au sein du groupe France, Franck Ribéry entend retrouver toutes ses sensations en Bleu comme il a pu le faire avec le Bayern Munich. Soucieux de tirer un trait sur le passé, il ambitionne de retrouver la simplicité qui avait fait sa force à ses débuts. L'ambition est de nouveau présente. Et la joie de revenir à Clairefontaine, cette petite étincelle qui l'animait à ses débuts, le fait rêver. Brillant sous la direction de Juup Heynckes, Franck Ribéry a désormais oublié les deux saisons passées avec le rigide Louis Van Gaal qui ne le faisait ni rêver ni avancer. Cette saison, il a déjà capitalisé 6 buts et 6 passes décisives en 12 matches. Des prestations qui rappellent sa première saison en Bavière lorsqu'il avait ébloui l'Allemagne entière. "C'est vrai que je me sens super bien. Je fais l'un de mes meilleurs débuts de saison depuis que je suis professionnel. Ça me fait penser un peu à mes débuts au Bayern: j'ai les mêmes sensations, le même plaisir de jouer. Je m'éclate sur le terrain. Soit je marque, soit je fais des passes décisives... Je suis bien, quoi, ça se passe bien et je suis heureux de vivre ça", explique le Boulonnais dans les colonnes de L'Equipe. Une joie de vivre retrouvée après une année 2010 compliquée marquée par l'affaire Zahia, les blessures, la Coupe du monde. Le changement d'entraîneur mais également "psychologique. Tout le monde me connaît, tout le monde sait de quoi je suis capable sur un terrain. Mais si dans la tête ça ne va pas, sur le terrain ça ne va pas suivre", confirme-t-il. Un grand merci à Blanc Conscient d'avoir commis des erreurs, Ribéry souhaite de nouveaux faire des efforts pour "retrouver (son) meilleur niveau et retrouver les rapports que j'avais avec les médias, comme au début, il faut que je passe à autre chose. La page est tournée. J'ai envie de vivre avec l'équipe de France ce que je vis avec le Bayern", confie-t-il à L'Equipe. De fait, même s'il explique n'avoir aucun souci avec Raymond Domenech, le changement de staff et l'appui de Laurent Blanc dans les moments difficiles, l'ont vraiment aidé. "On était quasiment interdits d'équipe de France. Ce que le coach a fait à ce moment-là, c'est grand. J'ai envie de lui rendre sur le terrain et en dehors", ajoute-t-il. Un nouveau départ en Bleu, une équipe au sein de laquelle il se sent comme l'un des plus expérimentés. Loin des chamailleries sud-africaines, Ribéry souhaite désormais apporter aux autres son vécu, voire même faire partie du « club des sages » que son entraîneur compte mettre en place. Il se dit également prêt à enflammer le couloir gauche "c'est là que je me sens le plus fort... C'est tout. Après, c'est le coach qui décide". Plus serein en dehors des terrains, il va désormais devoir faire un bon match en équipe de France ce qui n'a plus vraiment été le cas depuis trop longtemps.