Ribéry blessé, le Bayern accroché

  • A
  • A
Ribéry blessé, le Bayern accroché
Partagez sur :

Rejoint dans les dernières minutes par le VfL, le Bayern Munich a peut-être perdu plus que deux points contre Wolfsburg (1-1), ce samedi après-midi, lors de la 18e journée de Bundesliga. Car Franck Ribéry, blessé au genou gauche, a dû quitter ses partenaires avant la demi-heure de jeu. Mayence, battu par Stuttgart (0-1), laisse Dortmund s'envoler en tête.

Rejoint dans les dernières minutes par le VfL, le Bayern Munich a peut-être perdu plus que deux points contre Wolfsburg (1-1), ce samedi après-midi, lors de la 18e journée de Bundesliga. Car Franck Ribéry, blessé au genou gauche, a dû quitter ses partenaires avant la demi-heure de jeu. Mayence, battu par Stuttgart (0-1), laisse Dortmund s'envoler en tête. 2011 devait apporter au Bayern Munich un second souffle, après une première moitié de saison chaotique. A Franck Ribéry aussi, lui qui a vécu une année 2010 hachée par les blessures et les affaires extra-sportives. Mais le déplacement à Wolfsburg, ce samedi après-midi lors de la 18e journée de Bundesliga, a déjà fait voler en éclats ces bonnes résolutions puisque le club bavarois a été accroché par le VfL (1-1) et l'international français a quitté la pelouse de la Volkswagen Arena avant la demi-heure de jeu, touché visiblement au genou gauche. La gravité de cette blessure n'est pas encore connue, bien sûr, mais alors que le sélectionneur national Laurent Blanc dévoilera sa liste pour le match amical France-Brésil le 3 février prochain au Stade de France, une rechute retarderait un peu plus encore son retour chez les Bleus. Remplacé à la 25e minute par Arjen Robben, qui n'a pas non plus été épargné par les pépins physiques l'an passé, Franck Ribéry n'a donc pas eu le temps de montrer quoique ce soit avant de sortir du terrain, en boitant bas, avec l'aide de deux soigneurs. Pire, selon la presse allemande, et notamment Bild, l'international tricolore pourrait souffrir d'une rupture ligamentaire synonyme de fin de saison... Dommage pour le Bayern, qui aurait bien eu besoin de son coup de rein pour se mettre à l'abri après le but de Thomas Müller, venu contrer le ballon devant Diego Benaglio, qui a cru bon d'aller s'aérer à trente mètres de sa ligne après un long dégagement de son homologue munichois Thomas Kraft (1-0, 7e). Orphelin d'Edin Dzeko, qui a officiellement signé cette semaine à Manchester City, le VfL a failli égaliser juste avant la pause sur penalty, mais le très inspiré portier bavarois a repoussé la puissante tentative de Grafite (45e+3). Mayence cloué par Stuttgart Il a fallu attendre les cinq dernières minutes pour que l'acharnement des Loups soit récompensé. Sur un centre de Marcel Schafer de la gauche, Sascha Riether est venu couper la trajectoire du cuir pour l'expédier au fond des filets (1-1, 86e). Un résultat qui n'arrange pas les affaires de Wolfsburg, quatorzième au classement, qui reste désormais sur sept matches nuls en championnat. Ni celles de son entraîneur Steve McClaren, obligé d'obtenir des résultats en janvier pour conserver son poste. Le Bayern, cinquième à seize points du leader, n'est pas plus avancé dans la course au podium. Le leader, justement, est plus seul que jamais en tête de cette Bundesliga. Vainqueur face au Bayer Leverkusen (3-1), la veille, Dortmund a eu la bonne surprise de voir Mayence, son dauphin, s'incliner sur la pelouse de Stuttgart (0-1), relancé dans la lutte pour le maintien. Un but de Martin Harnik (71e), à peine entré en jeu, a offert la victoire au VfB, qui cloue son adversaire du jour à treize longueurs du Borussia. En déplacement à Brême, Hoffenheim s'est incliné face au Werder (1-2). Sankt Pauli et Fribourg se sont neutralisés (2-2).