Rezaï, une première avec les Bleues

  • A
  • A
Rezaï, une première avec les Bleues
@ Reuters
Partagez sur :

FED CUP - La Française a été retenue pour affronter l'Allemagne en barrage (24-25 avril).

FED CUP - La Française a été retenue pour affronter l'Allemagne en barrage (24-25 avril). Nicolas Escudé en avait fait l'une de ses priorités. Aravane Rezaï intègre pour la première fois de sa jeune carrière l'équipe française de Fed Cup. Le capitaine tricolore, qui avait activement participé ces dernières semaines au rapprochement de la Française avec la sélection nationale, l'a annoncé, mercredi, lors de la divulgation de sa liste de joueuses retenues pour affronter l'Allemagne à l'occasion d'un match de barrage du groupe mondial, les 24 et 25 avril prochain à Francfort (terre battue). "Cela fait un petit moment déjà que nous avons ouvert le dialogue. En fait, nous avions pris contact avec Aravane et son entourage dès la fin de la saison 2009. Lors de la dernière rencontre, à Liévin, face aux Etats-Unis, Aravane n'avait pu intégrer l'équipe parce que tout n'était pas encore tout à fait réglé", confie Escudé sur le site de la Fédération française de tennis alors que la Stéphanoise de 23 ans conditionnait sa participation à la Fed Cup à la présence de son entraîneur personnel durant la compétition et le stage de préparation. "Puis, les choses sont allées dans le bon sens. Et lors du dernier tournoi de Miami, après de nouvelles discussions, Aravane m'a annoncé qu'elle était prête à faire partie du groupe", poursuit le capitaine. Propulsée dans le Top 20 depuis début avril, Aravane Rezaï, première française au classement WTA derrière Marion Bartoli (12e), a, contrairement à son aînée, trouvé un compromis satisfaisant avec le staff de l'équipe de France. "Je pense qu'on a tous mis un peu d'eau dans notre vin pour réussir à reconstruire une relation de confiance, ce qui est très important, et pour qu'elle prenne la décision d'intégrer l'équipe", précise Escudé, "elle est très motivée et, je suis sûr, très fière de porter le maillot de l'équipe de France". Face à la sélection germanique, la Stéphanoise, qui a connu quelques déconvenues lors des ses deux derniers tournois à Marbella (sortie au deuxième tour) et Barcelone (élimination au 1er tour), sera épaulée par Alizé Cornet, Julie Coin et Pauline Parmentier.