Rezaï, tout bon pour le moral

  • A
  • A
Rezaï, tout bon pour le moral
Partagez sur :

Après un début de saison difficile, perturbé par des problèmes personnels, Aravane Rezaï pourrait bien retrouver le sourire à l'occasion du tournoi d'Indian Wells. La Française a en tout cas réussi son entrée en lice en battant ce samedi la Chinoise Shuai Zhang en deux manches (7-6, 6-0). C'est seulement sa deuxième victoire depuis le mois de janvier.

Après un début de saison difficile, perturbé par des problèmes personnels, Aravane Rezaï pourrait bien retrouver le sourire à l'occasion du tournoi d'Indian Wells. La Française a en tout cas réussi son entrée en lice en battant ce samedi la Chinoise Shuai Zhang en deux manches (7-6, 6-0). C'est seulement sa deuxième victoire depuis le mois de janvier. Les galères sont peut-être derrière elle. Les problèmes personnels qu'Aravane Rezaï a connus au lendemain de l'Open d'Australie ont largement tronqué son début de saison. Au point de l'éloigner des courts durant quelques semaines pour se ressourcer. De retour à la compétition à Monterrey il y a une dizaine de jours, la Française manquait alors de rythme et s'était lourdement inclinée contre la Russe Alla Kudryavtseva (6-2, 6-1). Ce samedi à Indian Wells, c'est bien la victoire que la Stéphanoise est allée chercher pour son entrée en lice, dominant la Chinoise Shuai Zhang en deux manches (7-6, 6-0). Un succès comme une bouffée d'oxygène dans le désert californien. Car il fallait remonter au début du mois de janvier pour trouver trace de la première et unique victoire de Rezaï cette saison (contre Jelena Jankovic à Sydney). Difficile alors de dénicher une référence pour situer son match face à Peng, d'autant que les deux joueuses ne s'étaient affrontées qu'une fois auparavant (victoire de Rezaï en 2008). Si son service reste encore largement perfectible (sept double-fautes et 62% de premières balles), celle qui est désormais entraînée par Pier Gauthier a montré beaucoup plus de régularité du fond de court pour dominer son adversaire. Accrochée dans la première manche, Rezaï a pris le dessus dans le jeu décisif avant de dérouler tranquillement dans le deuxième set, sans concéder la moindre balle de break. Premier test d'envergure au troisième tour avec sans doute Maria Sharapova de l'autre côté du filet. Ça va mieux aussi pour Dinara Safina. La Russe a écarté la Slovaque Daniela Hantuchova, récemment titrée à Pattaya City, en deux manches (7-6, 6-4) et s'est qualifiée pour le troisième tour. C'est la première fois depuis le mois de septembre et le tournoi de Séoul que l'ancienne numéro un mondiale remporte deux matches d'affilée. Cela ne ressemble pas encore à une résurrection, mais la soeur de Marat Safin est peut-être bien sur la voie de la rédemption. Affaire à suivre...