Rezai n'y arrive pas

  • A
  • A
Rezai n'y arrive pas
Partagez sur :

Tête de série numéro 20 du tournoi de Miami, Aravane Rezai a chuté dès son entrée en lice, jeudi. La Stéphanoise, coachée par Nicolas Escudé, s'est ainsi inclinée face à la Chinoise Shuai Peng (6-0, 6-4). Un revers qui devrait prolonger sa période de doute. Serra, Chardy et Mannarino se sont également inclinés, mais ça passe pour Bartoli, Razzano et Llodra.

Tête de série numéro 20 du tournoi de Miami, Aravane Rezai a chuté dès son entrée en lice, jeudi. La Stéphanoise, coachée par Nicolas Escudé, s'est ainsi inclinée face à la Chinoise Shuai Peng (6-0, 6-4). Un revers qui devrait prolonger sa période de doute. Serra, Chardy et Mannarino se sont également inclinés, mais ça passe pour Bartoli, Razzano et Llodra. Le chemin de croix continue pour Aravane Rezai. Depuis le mois de juillet et le tournoi de Parlerme, la Française n'a en effet plus passé deux tours d'un tournoi du circuit WTA. Et si elle avait démarré l'année avec le plein de bonnes résolutions, son altercation avec son paternel, à Melbourne, lors de l'Open d'Australie, a brisé le peu de confiance qu'elle avait pu emmagasiner. Pour son cinquième tournoi de la saison, sous le soleil de Miami, la Stéphanoise a donc une nouvelle fois mordu la poussière, dès son entrée en lice, au deuxième tour. Face à la Chinoise Shuai Peng, 32e à la WTA, la tête de série numéro 20 était assistée exceptionnellement par Nicolas Escudé, le coach de l'équipe de France de Fed Cup. A l'instar d'Alexandra Fusai, responsable du haut niveau féminin à la FFT, à Indian Wells, le Palois n'a pas réussi à remettre Aravane Rezai sur le bon chemin, puisque cette dernière s'est inclinée en deux sets (6-0, 6-4). Une défaite forcément difficile à avaler dans cette période de vache maigre qui commence à s'éterniser. Il est désormais temps pour la Française de trouver les solutions. Rezai n'était cependant pas la seule tricolore à se présenter sur les courts floridiens, jeudi. Ainsi, trois autres joueurs français ont disputé leur premier tour, eux aussi sans succès. Florent Serra s'est incliné face à l'Allemand Philipp Petzschner (6-1, 7-5), tandis qu'Adrien Mannarino a lui perdu face à l'Espagnol Ruben Ramirez Hidalgo (7-6, 6-7, 6-2). Enfin, Jérémy Chardy a du mal à surfer sur la vague de ses deux succès en Coupe Davis, puisqu'il a dû rendre les armes face au Japonais Kei Nishikori (7-6, 6-2), et n'a donc toujours pas gagné un seul match sur le circuit ATP en 2011. Mais les sourires sont ensuite revenus, avec Marion Bartoli, Virgnie Razzano et Michael Llodra. Facile tombeur de Xavier Malisse (6-2, 6-3), le Parisien devra écarter Marcel Granollers pour se hisser en huitièmes de finale, a priori rien d'insurmontable. La Nîmoise, en net regain de forme, a réalisé une belle perf' face à la 16e joueuse mondiale Kaia Kanepi (6-3, 7-6), alors que Bartoli aura elle cédé un set contre la Japonaise Ayumi Morita (6-3, 2-6, 6-1). C'est désormais Ekaterina Makarova qui se dresse sur la route de la dernière finaliste d'Indian Wells. Un match dans ses cordes.