Revoilà Noah !

  • A
  • A
Revoilà Noah !
Partagez sur :

Deux mois après son opération au pouce de la main droite, Joakim Noah va faire son retour mercredi soir sur les parquets NBA. L'intérieur français des Chicago Bulls, qui a manqué trente matches de saison régulière, reprendra par un duel face aux Toronto Raptors. Un come-back à point nommé dans la dernière ligne droite avant les playoffs.

Deux mois après son opération au pouce de la main droite, Joakim Noah va faire son retour mercredi soir sur les parquets NBA. L'intérieur français des Chicago Bulls, qui a manqué trente matches de saison régulière, reprendra par un duel face aux Toronto Raptors. Un come-back à point nommé dans la dernière ligne droite avant les playoffs. Si vous ne l'aviez pas remarqué, Joakim Noah n'était pas là depuis deux mois. En son absence, durant trente matches de saison régulière, les Bulls s'en sont plutôt bien sortis puisqu'ils figurent, après le All-Star break, à la première place de leur division et au troisième rang de la conférence Est avec un bilan plus que positif (38 victoires, 16 défaites). Le retour de l'intérieur français, prévu de longue date pour mercredi soir face aux Toronto Raptors et confirmé en début de semaine par son coach Tom Thibodeau, ne peut donc qu'apporter un plus à Chicago dans cette dernière ligne droite avant les playoffs. La franchise de l'Illinois peut-elle, avec Joakim Noah, titiller les Boston Celtics et le Miami Heat au printemps prochain ? Le come-back du pivot tricolore va, en tout cas, donner une autre dimension, plus athlétique encore, à la raquette des Bulls. Avant son opération du pouce de la main droite, mi-décembre, "Jooks" tournait en moyenne à 14 points et 11,7 rebonds par match. Pour peu que sa réadaptation aux systèmes soit rapide, Chicago pourrait devenir, au même titre que les deux épouvantails de la conférence Est, une équipe plus difficile à manoeuvrer qu'elle ne l'était déjà sans lui. "Le challenge est là, a expliqué Tom Thibodeau sur ESPN. Comme à chaque début de saison, le challenge est de voir à quelle vitesse tout le monde peut se mettre au même niveau. Quand quelqu'un revient, c'est la même chose. On ne veut pas que ça prenne trop de temps." L'avantage, c'est que Joakim Noah et Carlos Boozer se connaissent un peu puisque, entre leur blessure respective, ils ont déjà joué neuf matches l'un à côté de l'autre dans la peinture. Mais l'entraîneur des Bulls ne veut pas que ses troupes s'enflamment maintenant que leur effectif est au complet: "Le plus important est de ne pas perdre de vue la manière dont on est arrivé là. On doit jouer de la même manière, être prêt et jouer dur." Vingt-quatre heures après avoir affronté les Toronto Raptors d'Alexis Ajinça, Chicago passera un vrai test face au Miami Heat. Une confrontation qui en dira sûrement un peu plus sur le potentiel réel des partenaires de Derrick Rose. "On sait que Joakim va jouer dur quoiqu'il arrive, a assuré le meneur de jeu All-Star, candidat au titre de MVP, dans les colonnes du Chicago Tribune. Quand il va revenir, je crois qu'on va être très compliqués à jouer. Pour l'instant, on n'est pas une équipe qui joue vite en contre-attaque parce que Kurt (Thomas) est un peu vieux (36 ans, ndlr). Mais quand Joakim sera là, il va accélérer le jeu et nous apporter beaucoup d'énergie." Après deux mois à ronger son frein, il en a à revendre.