Réveillère: "On a de l'expérience"

  • A
  • A
Réveillère: "On a de l'expérience"
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Face à Bordeaux, Lyon pourra faire valoir son expérience européenne.

LIGUE DES CHAMPIONS - Face à Bordeaux, Lyon pourra faire valoir son expérience européenne. Anthony, comment prenez-vous ce match de Ligue des champions, comme un match de championnat contre Bordeaux? Ne serait-ce qu'en vous voyant présent ce soir, on imagine bien que c'est de la Ligue des champions. On connait le parfum. C'est un quart de finale aller. On se prépare en tant que tel. Est-ce une revanche après le titre de Bordeaux la saison passée et la défaite en début de saison à Gerland? Pas du tout. Moi, je n'y pense pas. On fait abstraction de tout ça. C'est une compétition différente. Bordeaux est devant en championnat mais demain soir (mardi, ndlr), on ne regardera pas tout ça. Il y a un match aller à bien négocier chez nous, comme contre le Real Madrid (1-0, ndlr). On a de l'expérience en Ligue des champions. On est prêt pour bien préparer ce match. Après, c'est un match de Coupe d'Europe et mieux vaut ne pas prendre de buts chez soi et d'en marquer le plus possible. Même s'il y a toujours un match idéal, une victoire 1-0 me conviendrait très bien. La polémique avant le match contre Grenoble, reporté de vendredi à samedi, vous compter l'oublier ou l'utiliser pour avoir une motivation supplémentaire? Cette polémique est derrière nous. Ce match était programmé vendredi, on l'a joué samedi et on a fait le boulot. Maintenant, on est passé à autre chose. Nous sommes complètement dans ce match de Ligue des champions qui arrive très vite. Il y a eu beaucoup de polémiques mais on a essayé de laisser parler les gens même si j'ai mon avis. Il faut préparer ce match de la meilleure façon. Un quart de finale de Ligue des champions est suffisamment motivant par lui-même. Pensez-vous que Lyon aura l'avantage après son match contre Grenoble alors que Bordeaux a joué un match plus compliqué contre l'OM en finale de la coupe de la Ligue? On aura la réponse demain (mercredi, ndlr). Les équipes, les joueurs élèvent leur niveau de jeu. Nous, on a fait le boulot contre Grenoble. On est prêt, on a l'habitude. Maintenant, on est en Ligue des champions, c'est une compétition différente. On sera à 200%. "J'espère que l'expérience pourra parler" Ne craignez-vous pas de trop gamberger après votre défaite contre Bordeaux à Gerland en championnat? Même si on se connaît parfaitement, les données sont différentes aussi. Il y a beaucoup de paramètres différents par rapport au championnat où il n'y avait que trois points à prendre. En coupe d'Europe, il y a un match aller et un match retour. Tout le monde pensait que notre petit 1-0 contre le Real serait insuffisant mais l'essentiel, c'est de ne pas prendre de buts. Après, le but est d'en mettre le plus possible. C'est la même problématique pour toutes les équipes qui jouent à domicile le match aller. Selon vous, est-ce une grande chance de jouer Bordeaux ou avez-vous peur de perdre contre une formation qui vous connaît bien? Il faudra surtout ne pas avoir de regrets. On a peur de rien. Les deux équipes se tiennent, c'est du 50-50. Il faudra tout donner pour se qualifier. Laurent Blanc a dit que Lyon était archi-favori, quelle est votre opinion? Favori, outsider, tout cela, ce ne sont que des mots. On est chez nous, donc oui, on est favori car on doit faire le jeu pour marquer des buts. Mais on fait abstraction de tout cela. Est-ce un vrai atout selon vous d'avoir joué trois quarts de finale de Ligue des champions? Il y a également beaucoup de nouveaux joueurs dans notre effectif mais j'espère que l'expérience pourra parler également. C'est toujours important. Même quand on a pris un but à Bernabeu, on n'a pas paniqué. On savait qu'il fallait juste marquer un but pour nous qualifier. Malgré le fait de jouer Bordeaux, est-ce toujours une soirée de gala ? C'est un quarts de finale de Ligue des champions. On arrive et on est dans les 8 meilleures équipes européennes du moment. Une place en demies se joue, ce n'est pas rien. Ce sont toujours des soirées de gala.