Retour long de ligne

  • A
  • A
Retour long de ligne
Partagez sur :

Rendez-vous de la rédaction, Retour long de ligne vous propose de revenir sur les faits marquants de la semaine écoulée sur la planète tennis. En retrait depuis sa victoire à Wimbledon, Petra Kvitova a décroché le titre à Linz. De son côté, Marion Bartoli reste en course pour le Masters après sa victoire à Osaka. Andy Murray, vainqueur à Shanghai, dépasse Roger Federer au classement ATP.

Rendez-vous de la rédaction, Retour long de ligne vous propose de revenir sur les faits marquants de la semaine écoulée sur la planète tennis. En retrait depuis sa victoire à Wimbledon, Petra Kvitova a décroché le titre à Linz. De son côté, Marion Bartoli reste en course pour le Masters après sa victoire à Osaka. Andy Murray, vainqueur à Shanghai, dépasse Roger Federer au classement ATP. LE JOUEUR DE LA SEMAINE : Petra Kvitova Depuis son titre à Wimbledon l'été dernier, Petra Kvitova naviguait en eaux troubles. Ce temps-là est désormais révolu après sa victoire dimanche au tournoi de Linz, en battant en finale Dominika Cibulkova (6-4, 6-1). En net regain de forme à Tokyo il y a quinze jours, avec une place de demi-finaliste, la Tchèque a survolé le tournoi autrichien en ne lâchant qu'une seule manche sur la route du titre, en demie contre Jelena Jankovic. De nouveau libérée dans son jeu, Kvitova s'est pris en mains à Linz, seule puisque son entraîneur ne l'a pas accompagné. "Je voulais profiter de chaque match, de chaque entraînement. Je voulais simplement me sentir détendue dans la tête, a-t-elle expliqué après sa victoire. Je suis contente aussi que mon coach David Kotyza ait pu apprécier un peu de temps chez lui." La n°4 mondiale a décroché son cinquième titre de la saison, après Brisbane, l'Open GDF, Madrid et Wimbledon. LE COUP GAGNANT DE LA SEMAINE : Andy Murray Trois sur trois et une troisième place mondiale à la clé. La tournée asiatique d'Andy Murray a été un succès sur toute la ligne, avec trois titres (Bangkok, Tokyo et Shanghai) qui le propulse sur le podium du classement ATP, duquel est éjecté Roger Federer pour la première fois depuis juillet 2003. "Mon objectif de classement pour cette année n'était pas de m'arrêter à la troisième place, a reconnu l'Ecossais sur le site de l'ATP. Même si être classé en fin d'année devant Federer est quelque chose qui n'est pas arrivé à grand monde ces dernières années. Alors, oui, c'est une satisfaction." Depuis l'été américain et sa victoire à Cincinnati, Murray n'a perdu qu'un de ses 26 derniers matches (Coupe Davis comprise), en demi-finales de l'US Open contre Rafael Nadal. Un bilan qui en fait l'homme fort de cette fin de saison. LA DOUBLE-FAUTE DE LA SEMAINE : Rafael Nadal Corrigé par Murray en finale à Tokyo la semaine précédente, Rafael Nadal a quitté prématurément le Masters 1000 de Shanghai, dès les huitièmes de finale, battu pour la première fois par l'Allemand Florian Mayer (7-6, 6-4). La saison dernière, il avait connu le même sort, cette fois-ci contre Jürgen Melzer. A l'exception d'un titre en 2010 dans la capitale japonaise et une finale à Shanghai en 2009, la tournée asiatique n'a jamais vraiment souri à l'Espagnol, souvent émoussé physiquement après une longue saison. Les tournois indoor, avec des surfaces rapides, ne l'avantagent pas non plus. Bref, les fins de saison, ce n'est pas la période préférée de Nadal, qui devrait reprendre la compétition à Paris-Bercy avant de disputer les Finales de l'ATP World Tour qu'il n'a jamais remportées. LES BLEUS DE LA SEMAINE : Marion Bartoli et Julien Benneteau Marion Bartoli n'a pas abdiqué dans la course au Masters d'Istanbul. En remportant dimanche le tournoi d'Osaka, son deuxième titre de la saison après Eastbourne l'été dernier, l'Auvergnate a grappillé un peu de son retard sur Agnieszka Radwanska, huitième et dernière qualifiée. Convaincante au Japon, à l'image de sa victoire en finale contre Samantha Stosur (6-3, 6-1), la n°1 tricolore doit s'imposer cette semaine à Moscou et compter sur une défaite d'entrée de la Polonaise pour la dépasser sur le fil. Chez les messieurs, Shanghai n'a pas été une réussite pour les joueurs français, avec un bilan d'un seul succès pour Gilles Simon (Jo-Wilfried Tsonga et Michaël Llodra ont tous les deux perdu d'entrée). Il faut donc jeter un oeil au circuit Challenger pour trouver un coin de ciel bleu avec le titre de Julien Benneteau à l'Open de Rennes, avec une victoire en finale contre le Belge Olivier Rochus (6-4, 6-3). BRUITS DE COULOIRS : Goven entraîne Cornet et Parmentier Georges Goven va désormais s'occuper d'Alizé Cornet et de Pauline Parmentier. La Niçoise, sans coach depuis la fin de sa collaboration avec Laurent Orsini en août dernier, va donc rejoindre le Centre national d'entraînement à Roland-Garros. Parmentier, elle, a décidé de se séparer de Hugo Lecoq pour recevoir les conseils de l'ancien capitaine de Coupe Davis et de Fed Cup. Ce nouveau trio devrait tenir au moins la saison prochaine.