Retour long de ligne

  • A
  • A
Retour long de ligne
Partagez sur :

Rendez-vous du lundi de la rédaction, Retour long de ligne vous propose de revenir sur les faits marquants de la semaine écoulée sur la planète tennis. A San Diego, Radwanska a décroché le cinquième titre de sa carrière, tandis que Goerges et Rezaï plongent. Du côté de Washington, Stepanek revit à 32 ans, Haase découvre, lui, les joies d'un premier sacre à Kitzbühel.

Rendez-vous du lundi de la rédaction, Retour long de ligne vous propose de revenir sur les faits marquants de la semaine écoulée sur la planète tennis. A San Diego, Radwanska a décroché le cinquième titre de sa carrière, tandis que Goerges et Rezaï plongent. Du côté de Washington, Stepanek revit à 32 ans, Haase découvre, lui, les joies d'un premier sacre à Kitzbühel. LE COUP GAGNANT DE LA SEMAINE : Agnieszka Radwanska Finaliste la saison dernière, Agnieszka Radwanska n'a pas raté le coche cette année en s'imposant à San Diego. La Polonaise de 22 ans a bouclé sa semaine californienne par une nette victoire en finale contre Vera Zvonareva, n°3 mondiale (6-3, 6-4). C'est son premier titre depuis trois ans, le cinquième de sa carrière. "J'ai très bien joué toute la semaine. Je n'étais pas loin de m'imposer l'année dernière, et même si j'avais perdu aujourd'hui (dimanche), j'aurais été satisfaite d'avoir atteint la finale, a réagi Radwanska sur le site de la WTA. Gagner le tournoi, c'est mieux évidemment, et je le savais dans un coin de ma tête." A noter qu'elle a remporté son troisième match contre une joueuse du top 3, après Maria Sharapova à l'US Open 2007 et Svetlana Kuznetsova à l'Open d'Australie 2008. LES JOUEURS DE LA SEMAINE : Radek Stepanek et Robin Haase Les années n'ont pas d'emprise sur Radek Stepanek. Le Tchèque de 32 ans, au jeu à l'ancienne, a remporté l'un des plus beaux titres de sa carrière à Washington, avec une victoire sur Gaël Monfils en finale (6-3, 6-4). "C'est comme le vin. Plus il vieillit, meilleur il est, a commenté l'ancien n°8 mondial, connu pour ses pitreries sur le circuit. Tant que mon corps ne me lâche pas, j'essaierai d'être compétitif à ce niveau. C'est difficile parce que tous les autres joueurs sont très forts d'un point de vue physique. Et avec l'âge, la vitesse diminue, on ne pas aller contre Dame Nature. Mais je suis très heureux de voir que le travail paie." Stepanek a fait un bond spectaculaire au classement ATP puisqu'il occupe désormais la 27e place mondiale. Première finale et premier titre pour Robin Haase, qui s'est imposé sur la terre battue de Kitzbühel avec une dernière victoire contre Albert Montanes (6-4, 4-6, 6-1). Le Néerlandais est devenu le premier représentant de son pays à remporter un tournoi ATP depuis Martin Verkerk à Amersfoort en 2004. "C'était l'un de mes objectifs cette saison, à savoir jouer des demi-finales et des finales, et pourquoi pas en gagner une, a-t-il expliqué lors de la remise du trophée. J'ai raté le coche quelques fois en perdant contre des bons joueurs. Mais cette semaine, je suis allé au bout, c'est vraiment super." Haase est le huitième joueur différent à remporter son premier titre cette saison. LA DOUBLE-FAUTE DE LA SEMAINE : Julia Goerges Les temps sont durs en ce moment pour l'Allemande, l'une des révélations de la saison. Depuis le printemps, période de résultats convaincants avec un titre à Stuttgart et une demie à Madrid, Goerges, 20e joueuse mondiale, plafonne au point d'avoir perdu dès son entrée en lice au cours de quatre des cinq derniers tournois auxquels elle a participés. A San Diego, c'est la modeste australienne Sloane Stephens qui l'a sortie en deux sets (6-3, 7-5). "J'ai essayé de jouer mon jeu, mais ça n'a pas fonctionné. J'avais de bonnes sensations dans mes frappes de balle. J'ai perdu le match, mais je pense que c'est comme ça que je dois jouer", a-t-elle tenté de se rassurer. Pas sûr que Goerges y parvienne à Toronto avec un premier compliqué contre Jankovic, avant d'éventuellement enchaîner avec Serena Williams et Kim Clijsters... LES BLEUS DE LA SEMAINE : Gaël Monfils et Michaël Llodra Quatorzième finale sur le circuit ATP et onzième défaite pour Gaël Monfils. A Washington, le n°1 français a confirmé cette statistique peu reluisante en s'inclinant contre Radek Stepanek. Malgré tout heureux de sa semaine, il peut trouver un point de satisfaction en jetant un oeil à la Race, où il a grappillé quelques places dans l'optique d'une participation aux World Tour ATP Finals de Londres. Michaël Llodra y sera, lui, en Angleterre, mais pour disputer le Masters de double avec Nenad Zimonjic. La paire franco-serbe, 3e mondiale, s'est imposée dans la capitale américaine, battan Lindstedt-Tecau au super tie-break (6-7, 7-6, 10-7) après avoir sauvé des balles de match dans le jeu décisif de la deuxième manche. C'est moins réjouissant pour Aravane Rezaï. Eliminée d'entrée à San Diego par Vera Dushevina, la Stéphanoise a pris la porte dès le premier tour des qualifications à Toronto. Blessée au cou, Virginie Razzano a dû jeter l'éponge en huitièmes en Californie. BRUITS DE COULOIRS : Alizé Cornet sans coach Alizé Cornet a décidé de suivre l'exemple dicté par Jo-Wilfried Tsonga. Comme le Manceau, elle parcourt désormais le circuit sans entraîneur après avoir mis un terme à sa collaboration avec Laurent Orsini. "Ces neuf mois de travail avec lui m'ont apporté beaucoup de choses, a expliqué la Niçoise, 93e joueuse mondiale, sur son site officiel. Mais j'ai à présent besoin de faire un petit bout de chemin seule." Peut-être que cette rupture lui servira d'électrochoc, pour enfin retrouver la voie du succès et stopper la mauvaise série dans laquelle elle est embarquée depuis quelques semaines (quatre défaites d'affilée dès le premier tour).