Retour long de ligne

  • A
  • A
Retour long de ligne
Partagez sur :

Rendez-vous du lundi de la rédaction, Retour long de ligne vous propose de revenir sur les faits marquants de la semaine écoulée sur la planète tennis. Coup de chapeau à Del Potro, titré à Delray Beach, et à Ferrer, vainqueur à Acapulco. Les Bleus Gasquet et Bartoli ont assuré, tandis que Na Li se perd. Enfin, Nadal est tombé dans le piège de la blague belge.

Rendez-vous du lundi de la rédaction, Retour long de ligne vous propose de revenir sur les faits marquants de la semaine écoulée sur la planète tennis. Coup de chapeau à Del Potro, titré à Delray Beach, et à Ferrer, vainqueur à Acapulco. Les Bleus Gasquet et Bartoli ont assuré, tandis que Na Li se perd. Enfin, Nadal est tombé dans le piège de la blague belge. Le joueur de la semaine: David Ferrer Déjà deux titres pour David Ferrer depuis le début de la saison. Après Auckland en janvier, l'Espagnol s'est imposé à Acapulco ce week-end et en a profité pour conserver son titre au Mexique. "Je ne pensais pas pouvoir gagner deux fois d'affilée ici et je réalise que je suis en train de faire le meilleur début de saison de ma carrière", a-t-il estimé dans des propos repris sur le site de l'ATP. Le n°6 mondial a surtout réussi à stopper en finale la belle série son compatriote Nicolas Almagro, qui restait sur treize victoires consécutives grâce à ses deux titres à Costa do Sauipe et Buenos Aires les semaines précédentes. Demi-finaliste à l'Open d'Australie, sorti par Andy Murray, Ferrer tient désormais une place à part entière dans le Top 10. Un statut qu'il devra confirmer sur dur, à l'occasion des deux premiers Masters 1000 de la saison à Indian Wells et Miami. Le coup gagnant de la semaine: Juan Martin Del Potro C'est le grand retour de la Tour de Tandil ! Un an et demi après son sacre à l'US Open 2009, Juan Martin Del Potro a renoué avec la victoire en remportant le tournoi de Delray Beach. Une véritable renaissance pour l'Argentin, qui tourne définitivement la page de sa blessure au poignet gauche qui l'a écarté des terrains de longs mois et l'a fait plonger dans les profondeurs du classement. A force d'abnégation et de courage (et de quelques wild cards aussi), Del Potro, retombé à la 485e place mondial au lendemain de l'Open d'Australie, a gagné 391 rangs en l'espace d'un mois ! Demi-finaliste à San Jose et Memphis, le voilà enfin vainqueur. "C'est un grand joueur, un grand compétiteur. Il n'a pas joué pendant de longs mois, c'est pour ça qu'il a faim de victoires et de matches", a réagi Janko Tipsarevic, sa victime en finale en Floride. La double-faute de la semaine: Na Li Il est des performances difficiles à confirmer. Na Li en fait l'amère expérience ces dernières semaines. Titrée à Sydney en début de saison puis finaliste de l'Open d'Australie, la Chinoise n'a plus gagné un match depuis. Eliminée au premier tour à Dubaï, la n°7 mondial a une nouvelle fois chuté d'entrée à Doha la semaine passée, corrigée par la Tchèque Klara Zakopalova (6-2, 6-1). La saison dernière, après sa demie à Melbourne, elle avait également connu un gros passage à vide, avant de se reprendre en abordant les tournois sur terre battue puis en atteignant les quarts à Wimbledon. Mais là, le mal semble plus profond puisque Na Li traverse une belle crise de confiance. Son réveil est attendu pour la tournée américaine. Les Bleus de la semaine: Richard Gasquet et Marion Bartoli Deux gros tournois et deux Français en demi-finales: Richard Gasquet à Dubaï et Marion Bartoli à Doha. Le tennis tricolore s'est montré à son avantage la semaine passée, même si cela s'est plutôt mal terminé, notamment pour Bartoli, balayée par la n°1 mondiale Caroline Wozniacki (6-1, 6-1). Hormis cette défaite sans appel, le parcours de la Française au Qatar a de quoi la rassurer sur son niveau de jeu puisqu'elle a atteint le dernier carré sans perdre un set et en ne laissant que très peu de jeux en route. Pour le Biterrois, le constat est identique, même s'il n'a pas battu de joueurs mieux classés que lui. Seul regret : ne pas avoir poussé Roger Federer dans un troisième set, alors qu'il semblait en mesure de perturber le Suisse. Une semaine qui a finalement laissé des traces, Gasquet préférant renoncer au premier tour de Coupe Davis en Autriche pour reposer son épaule douloureuse. Précaution d'usage sans doute pour ne pas hypothéquer ses chances lors de la tournée nord-américaine et la possibilité de réintégrer le top 20. Bruits de couloirs: Une blague belge pour Nadal Question humour, les Belges en connaissent un rayon. Et Rafael Nadal a pu l'apprécier ce lundi matin. Au cours de l'émission "Le Good Morning" sur Radio Contact, une radio belge, l'animatrice Maria Del Rio a réveillé le champion espagnol en direct. Le n°1 mondial, actuellement à Charleroi pour préparer le premier tour de Coupe Davis avec son pays, est tombé dans le piège tendu par l'animatrice qui a appelé l'hôtel de la délégation espagnole et s'est fait passer pour la mère de Nadal. Alors, grognon au saut du lit le Majorquin ? Pas sûr en tout cas qu'il ait aimé ce trait d'humour particulier...