Retour aux affaires courantes

  • A
  • A
Retour aux affaires courantes
Partagez sur :

Engagés sur le front de la Ligue des champions, Chambéry et Montpellier retrouvent le championnat, mercredi, lors de la 15e journée. Un retour sur la scène nationale à ne pas négliger dans la course que les deux équipes se sont lancées. Et les deux larrons auront fort à faire puisque les Savoyards se déplacent à Toulouse, tandis que Nikola Karabatic et sa bande se rendent à Tremblay.

Engagés sur le front de la Ligue des champions, Chambéry et Montpellier retrouvent le championnat, mercredi, lors de la 15e journée. Un retour sur la scène nationale à ne pas négliger dans la course que les deux équipes se sont lancées. Et les deux larrons auront fort à faire puisque les Savoyards se déplacent à Toulouse, tandis que Nikola Karabatic et sa bande se rendent à Tremblay. "Nous n'avons plus le droit à l'erreur si nous voulons revenir à égalité avec Chambéry, donc c'est un match à gagner !" Interrogé sur le site officiel de Tremblay, Samuel Honrubia ne s'y trompe pas. Le rendez-vous face à Tremblay, mercredi, dans le cadre de la 15e journée de Division 1, est aussi important que le match face à Veszprem, le week-end prochain en Ligue des champions. Victorieux face à Presov, dimanche (40-25), les Montpelliérains sont en effet assurés de terminer à l'une des deux premières places de leur poule européenne. De quoi aborder ce déplacement en région parisienne avec un maximum de concentration pour les enjeux nationaux. Car après avoir perdu à Chambéry lors de la 6e journée, les Héraultais se doivent de réaliser le parcours parfait pour espérer coiffer les Savoyards au poteau et rafler un nouveau titre. Et ce déplacement à Tremblay fait figure de sérieux obstacle sur leur route. "Tremblay a eu son lot de blessures, nous aussi. Ils ne sont pas classés là où ils devraient, prévient Honrubia. De plus, ça n'a jamais été facile de jouer à Tremblay." Surtout que Luka Karabatic, Michaël Guigou et Vid Kavticnik sont indisponibles pour blessure. Vainqueurs 34-20 au match aller, les hommes de Patrice Canayer partent néanmoins favoris de cette rencontre. Chambéry doit digérer Barcelone Même constat pour Chambéry, qui se rend à Toulouse. Face à une équipe qui peine en queue de classement, la troupe menée par Philippe Gardent trouve une excellente occasion de rebondir, après le bouillon subi dimanche à Barcelone (23-38). Une lourde défaite qui contraint les Chambériens à s'imposer le week-end prochain, face à Rhein-Neckar Löwen, pour se qualifier en huitièmes de finale. Une mission qui s'annonce délicate et passe forcément par une victoire dans la Ville rose, pour regonfler le capital confiance. Mais l'accueil promet d'être corsé, puisque les partenaires de Daouda Karaboué restent sur une prometteuse victoire en Coupe de France, face à Ivry (30-21). "C'est une victoire qui nous fait du bien", confirme d'ailleurs Xavier Moreau, l'arrière gauche toulousain, sur le site du club. Pour ce qui est de l'accueil du leader du championnat, le jeune espoir se montre mesuré: "Nous essaierons de faire au mieux, pour faire plaisir à tout le monde et donner du spectacle aux spectateurs présents. Il ne faut pas que ce soit un match facile pour Chambéry." Une retenue qui ne l'empêche pas de croire à la victoire: "Dans leurs têtes, ils doivent être plus à la Ligue des champions qu'au championnat, et nous devons prouver des choses, que nous n'avons pas forcément prouvées depuis le début de l'année."