Retour à Knysna

  • A
  • A
Retour à Knysna
@ Reuters
Partagez sur :

Vincent Duluc, journaliste à L'Equipe, sort un livre fouillé sur le fiasco tricolore en Afrique du Sud.

Vincent Duluc, journaliste à L'Equipe, sort un livre fouillé sur le fiasco tricolore en Afrique du Sud. Une plongée en profondeur dans les secrets des Bleus. Voilà ce que propose Vincent Duluc dans son ouvrage "Le livre noir des Bleus", à paraître jeudi. Journaliste à L'Equipe, spécialiste de l'équipe de France et donc présent en Afrique du Sud, l'auteur a donc décidé de revenir sur l'un des plus tristes épisodes du football français : la mutinerie de Knysna. Rien de neuf à l'horizon vont penser certains –Larqué, Saccomano ou Ménès ont déjà sorti leur bouquin-, pendant que d'autres vont regretter le timing, à l'heure où les Bleus sont en pleine reconstruction. Mais, au contraire de ses devanciers, Duluc a souhaité prendre son temps. Un temps qu'il a mis à profit pour enquêter et réfléchir sur les causes et les conséquences de ce jour funeste. Un temps qui permet ainsi au livre d'éviter d'être assimilé à un pamphlet de plus sur le marché, qu'il soit anti-Domenech, anti-FFF ou anti-Anelka. Et c'est donc avec une certaine finesse, par le biais d'intervenants pour la plupart lyonnais (Duluc a longtemps travaillé pour Le Progrès) que l'auteur nous plonge dans l'enfer de Knysna. Une fois le décor planté, on retrouve pêle-mêle les principaux acteurs de la mutinerie. Ici un Domenech "kamikaze" et en fin de règne pour Jean-Michel Aulas, là des joueurs obsédés par la quête du traître, "Ils [les joueurs] cherchent la taupe, encore, poussent l'obsession et la naïveté jusqu'à inonder de SMS les envoyés spéciaux de L'Equipe sur l'air de «Allez, à moi tu peux le dire... Ils proposent des noms avec ou sans le point d'interrogation". Il y a aussi cette Fédération absente, archaïque, sans pouvoir et dépassée par les évènements. Au final, on obtient un tableau assez pathétique, propre à fracasser les illusions des supporters sur une vulgaire porte de bus. Thierry Henry pas si innocent que cela... Au-delà de l'analyse, plutôt réussie, de l'épisode sud-africain et de son contexte, Vincent Duluc égratigne également certains mythes, avec quelques anecdotes pas forcément connues du grand public. On retrouve ainsi un Ribéry à la complicité technique étonnante avec un Gourcuff encore peu médiatisé –ce qui contraste avec l'ostracisme subi par le néo-Lyonnais par la suite-, mais aussi un Thierry Henry fossoyeur de David Trezeguet pour les besoins d'un record de buts, ou suppliant le sélectionneur de l'emmener en Afrique du Sud pour un record de participations avant de se dédouaner complètement de ce qui s'y est déroulé. Enfin, même l'as Zidane fait l'objet de quelques petites piques. En 2006, forcément intouchable, le numéro 10 impose la Coupe du monde qu'il souhaite à un Domenech qui fait ce qu'il peut, de la généralisation de la Volvic pour l'équipe, à la présence de Barthez dans les buts. Des turpitudes que le simple supporter aura sans doute un peu de mal à digérer, mais, comme le conclut l'auteur, "nous finirons bien par oublier"... pour mieux rêver à nouveau ? LE LIVRE NOIR DES BLEUS, Vincent Duluc. Editions Robert Laffont. 267 pages, 19 euros.