Reprise en douceur

  • A
  • A
Reprise en douceur
Partagez sur :

En stage au Maroc pour préparer la deuxième partie de saison, le Paris Saint-Germain et l'Olympique Lyonnais ont tous deux disputé un match amical mercredi soir à Marrakech. Les deux formations ont été tenues en échec, l'OL par le Kawkab de Marrakech (0-0) et le PSG par le WAC Casablanca (1-1). L'occasion pour les Lyonnais et les Parisiens de préparer les 32èmes de finale de Coupe de France prévus ce week-end.

En stage au Maroc pour préparer la deuxième partie de saison, le Paris Saint-Germain et l'Olympique Lyonnais ont tous deux disputé un match amical mercredi soir à Marrakech. Les deux formations ont été tenues en échec, l'OL par le Kawkab de Marrakech (0-0) et le PSG par le WAC Casablanca (1-1). L'occasion pour les Lyonnais et les Parisiens de préparer les 32èmes de finale de Coupe de France prévus ce week-end. Après un début d'année marqué par le feuilleton Séphane Sessegnon, qui a boycotté la reprise de l'entraînement et exprimé son souhait de quitter le club, le PSG, en stage de préparation au Maroc, avait rendez-vous avec le WAC Casablanca, mercredi en amical à Marrakech. Face au champion du Maroc en titre, les Parisiens ont dû se contenter d'un match nul (1-1). Un résultat anecdotique pour Antoine Kombouaré, qui a ainsi pu juger de l'état de forme de ses troupes à trois jours d'un match de Coupe de France face à Lens, samedi au parc des Princes. Si le début de match est entièrement à l'avantage d'un onze parisien mêlant titulaires habituels (Edel, Sakho, Jallet, Makelele, Nenê, Erding), remplaçants (Traoré, Makonda, Luyindula) et jeunes espoirs du club (Makhedjouf, Bahebeck), le champion du Maroc en titre ouvre le score en contre. Lancé en profondeur côté gauche, Mouhcine Iajour se présente seul face au portier parisien et marque d'un tir au premier poteau (0-1, 30e). Surpris, les joueurs de la capitale ne mettent toutefois pas longtemps à réagir. Servi sur la gauche de la surface par Nenê, Tripy Makonda adresse un centre millimitré aux six mètres pour Mevlut Erding, dont la tête fait mouche (1-1, 39e). Lyon reste muet Avec une équipe largement remaniée en seconde période -Antoine Kombouaré fait entrer neuf joueurs (Coupet, Ceara, Camara, Landre, Chantôme, Giuly, Qasmi, Hoarau, Maurice) dès la reprise -, le PSG ne parvient pas à faire la différence, mais qu'importe. Le niveau était assez relevé pour préparer le match face à Lens en Coupe de France. Une compétition dont le club parisien est le tenant du titre. Un peu plus tôt, l'Olympique Lyonnais, lui aussi en stage durant toute la semaine au Maroc, a inauguré le nouveau stade de la ville par un match nul face à l'équipe locale, le Kawkab Marrakech (0-0). Claude Puel en a profité pour procéder à une large revue d'effectif, mais ni l'équipe alignée en première période, vraisemblablement proche de celle qui évoluera samedi en Coupe de France à Caen (*), ni celle qui a joué après la pause, considérablement rajeunie (**), n'ont réussi à trouver l'ouverture. De retour de blessure, Cesar Delgado aurait toutefois pu donner la victoire aux Gones en fin de match, mais sa tentative a été dégagée sur sa ligne par le défenseur El-Hayat avec l'aide de la transversale (86e). Bonne nouvelle pour l'entraîneur rhodanien, aucun joueur ne s'est blessé. Les Lyonnais resteront au Maroc jusqu'à vendredi avant de regagner la France et d'entamer leur deuxième partie de saison par ce 32èmes de finale de Coupe de France face au Sade Malherbe. (*) Le onze lyonnais en première période: Vercoutre - Réveillère, Lovren, Diakhaté, Cissokho - Makoun, Källström, Pjanic - Lisandro, Gomis, Pied. (**) Le onze lyonnais en seconde période: Gorgelin - Gassama, Faure, Gonalons, Kolo - Toulalan, Grenier, Bastos - Lacazette, Briand, Delgado.