Rennes vise le Top 5

  • A
  • A
Rennes vise le Top 5
@ Maxppp
Partagez sur :

LIGUE 1 - Le club breton veut faire sa place dans le haut de tableau.

LIGUE 1 - Le club breton veut faire sa place dans le haut de tableau. LA SAISON DERNIERE Huit défaites pour finir la saison et le Stade Rennais a bouclé son championnat en chute libre. Une neuvième place qui prive les Bretons d'Europe et laisse forcément un goût amer. "Quand on voit notre saison on est énormément déçu car il y avait moyen de faire mieux", expliquait Jimmy Briand en fin de saison dernière, sur le site du club. Même son de cloche du côté de Petter Hansson qui ajoute: "Ce qu'il a manqué, c'est d'être tout le temps à 100%." Des dissensions, des déceptions individuelles et finalement une frustration globale combinée à un sentiment de gâchis évident. Il a manqué la réussite, la confiance ou tout simplement l'envie dans un sprint final qui leur a coûté cher. "Je suis d'accord pour assumer le fait qu'avec l'effectif à ma disposition, on aurait dû finir la saison dans les 5 premiers", tranche un Frédéric Antonetti qui, pour son premier exercice avec le Stade Rennais, espérait évidemment autre chose. LE RECRUTEMENT "Quand on sera au complet, je pense que nous aurons vraiment une belle équipe." Le propos est signé Frédéric Antonetti dans les colonnes de Ouest-France. Lors de cette intersaison, les Rouge et Noir ont notamment perdu Jimmy Briand, parti à Lyon, et à un degré moindre Bocanegra (Saint-Etienne), Hansson (Monaco), Sow (Lille), Pagis (retraite). Des départs compensés par les arrivées de Montano pour dynamiser l'attaque, Mandjeck en milieu relayeur, Dalmat pour donner du liant en milieu de terrain, Kana-Biyik et Apam en défense, de Johan Carrasso pour concurrencer Douchez dans le but. Sur le papier, le recrutement est ambitieux et alléchant. Il reste néanmoins la gestion du cas Gyan qui semble clairement sur le départ. Rennes serait prêt, dans cette perspective, à casser sa tirelire afin d'enrôler le Niçois Rémy. Quoiqu'il en soit, les Bretons ont une nouvelle fois été actifs sur le marché des transferts, enrôlant quelques valeurs sûres. Cette fois-ci, Frédéric Antonetti a véritablement pu modeler son équipe. Ça peut tout changer. LE JOUEUR A SUIVRE Rennes possède plusieurs atouts très intéressant au sein de son effectif. L'arrivée de Stéphane Dalmat va apporter un plus technique en milieu de terrain. L'ancien Sochalien a apparemment commencé à discuter avec les Rennais en mars dernier, c'est dire la volonté du club breton de l'attirer dans ses filets. Un 11e club en carrière et une réputation de bad boy qui lui colle à la peau et qui a été relancée par la condamnation pour violence dont il a été l'objet. La volonté du joueur, qui a fait un effort financier, et du club, qui s'est évidemment renseigné à son sujet, ont été plus fortes que les rumeurs. Dalmat qui a évolué avec Leroy à Marseille et Douchez à Toulouse vient "pour apporter son expérience", évoluer "dans un club qui ambitionne de jouer le haut du tableau" et "pour occuper un poste de milieu de terrain, dans l'axe, pour faire le lien entre le milieu et l'attaque. Et essayer de donner de bons ballons aux attaquants", comme il l'explique dans les colonnes de Ouest France. L'ENTRAINEUR Frédéric Antonetti est un homme de caractère. Mais le Corse a su se montrer moins virulent que par le passé depuis son arrivée à Rennes. Cela ne l'empêche évidemment pas d'avoir une opinion claire et tranchée sur la saison des Rennais et sur les manques de son équipe. "C'était une saison très instructive. J'ai franchi un cap dans la gestion des joueurs un peu plus huppés", explique-t-il sur le site du club. Une progression avec surtout l'envie de faire mieux cette saison. "Si le staff technique peut poursuivre son travail l'année prochaine, je pense que cela va payer", glissait Petter Hansson, parti depuis à Monaco, en fin de saison dernière. Ce sera le cas. Antonetti qui souhaitait "des joueurs de plus grand talent, un peu plus fort" a pu valider un recrutement intéressant et ambitieux. A lui désormais de mettre en place le projet commun qui avait fait défaut à ses yeux en début de saison dernière. Fidèle à son franc parler, s'il vise une place européenne, il assure également dans les colonnes de Ouest-France: "Il va manquer des joueurs importants lors des premières rencontres. Je ne me cache pas, j'assume, mais je sais d'ores et déjà que le mois d'août va être compliqué." A coup sûr, le technicien corse a tout de même une idée pour remédier à ces soucis. LE PRONOSTIC DE LA REDAC Rennes est un club bien structuré qui devrait logiquement se remettre d'une saison 2009-2010 en demi-teinte. Après un premier exercice pour bien cerner tous les rouages du club ainsi que les qualités de son groupe, Frédéric Antonetti va pouvoir appréhender au mieux cette saison. Si le technicien corse avoue ouvertement craindre un mois d'août compliqué, il sait néanmoins que rien n'est fait par avance. Avec le recrutement effectué, son équipe type devrait avoir fière allure. La qualité des jeunes et l'expérience de ses cadres représente une source de qualité suffisante pour viser une place dans le top 5 en Ligue 1 cette saison.