Rennes rejoint Paris et Sochaux

  • A
  • A
Rennes rejoint Paris et Sochaux
Partagez sur :

Le Stade Rennais a confirmé sa belle victoire du match aller (5-2) à l'occasion du match retour du troisième tour qualificatif de la Ligue Europa face aux Géorgiens du Metalurgi Rustavi (2-0), ce jeudi. De quoi propulser les Bretons de Frédéric Antonetti en playoffs, où ils retrouveront le PSG et Sochaux.

Le Stade Rennais a confirmé sa belle victoire du match aller (5-2) à l'occasion du match retour du troisième tour qualificatif de la Ligue Europa face aux Géorgiens du Metalurgi Rustavi (2-0), ce jeudi. De quoi propulser les Bretons de Frédéric Antonetti en playoffs, où ils retrouveront le PSG et Sochaux. Que pouvait-il bien arriver au Stade Rennais face au Metalurgi Rustavi à l'occasion du match retour du troisième tour qualificatif de la Ligue Europa ? Pas grand-chose, après l'éclatante victoire acquise en Géorgie à l'aller (5-2). "Il faut être sérieux. Respecter le football. Profiter de ce genre de match pour s'améliorer", demandait Frédéric Antonetti sur Canal + Sport avant le coup d'envoi de la rencontre. Sérieux, les Rennais l'ont été. En témoigne leur nombre incalculable d'occasions. En revanche, il faudra aux Rouge et Noir encore s'améliorer dans la précision. Si la transversale renvoyait une première frappe bien enroulée du droit de Yacine Brahimi - sorti sur blessure - (2e), les Rennais butaient soit sur le gardien adverse, Zurab Batiashvili, impérial devant Jonathan Pitrioipa (5e) et Razak Boukari (34e, 50e et 60e). Soit ils tiraient à côté, à l'image d'Abdoul Camara (30e et 49e) et du capitaine Kader Mangane (35e). Antonetti: "On aurait pu en mettre plus" Seuls Victor Hugo Montano, entré à la place de Razak Boukari (64e) et Julien Féret trouvaient la faille. Le premier en effaçant son vis-à-vis (76e), le second en reprenant du plat du pied à l'entrée de la surface un centre de Stéphane Dalmat (85e), libérant ainsi des Bretons plusieurs fois mis à mal par des offensives adverses. Notamment sur ce tir de Kavtaradze (10e), cette reprise de Modebadze captée par Costil (16e), cette frappe au ras du poteau de Tatanashvili (25e) ou encore cette reprise de volée non cadrée de Lomaia (42e). "C'est regrettable qu'on n'ait pas été plus efficace. On aurait pu en mettre plus, regrettait Antonetti au terme de la rencontre, avant, toutefois, de se réjouir de la qualification pour les playoffs, dont le tirage aura lieu vendredi à 13h30: On est content de rejoindre le PSG et Sochaux." D'abord, il faudra se déplacer chez le promu Dijon, dimanche, pour la 1ère journée de Ligue 1.