Rennes passe un test

  • A
  • A
Rennes passe un test
Partagez sur :

Leader durant trois journées avant de voir Brest lui passer devant la semaine passée, le Stade Rennais passe samedi un premier test avec la réception de l'OL, pour le compte de la 12e journée. Si les joueurs de Frédéric Antonetti auraient déjà dû passer au révélateur marseillais, la pluie a donc repoussé d'une semaine l'évaluation, avec toujours les mêmes questions.

Leader durant trois journées avant de voir Brest lui passer devant la semaine passée, le Stade Rennais passe samedi un premier test avec la réception de l'OL, pour le compte de la 12e journée. Si les joueurs de Frédéric Antonetti auraient déjà dû passer au révélateur marseillais, la pluie a donc repoussé d'une semaine l'évaluation, avec toujours les mêmes questions. "Selon le résultat face à Lyon, on peut très vite basculer dans un sens comme dans l'autre car le classement est très serré". Frédéric Antonetti en est bien conscient, la place du Stade Rennais dans le Top 3 de la Ligue 1 ne tient qu'à un fil. Avec seulement quatre points d'avance sur Lyon, dixième, les Bretons n'ont pas encore signé de bail longue durée dans le haut du tableau. Leader trois journées avant de voir Brest le doubler, le club breton signe toutefois un début de saison convaincant, au contraire des dernières années où le sprint final compensait tant bien que mal les départs catastrophiques. Le match face à l'OL, samedi, pour le compte de la 12e journée fait donc figure de test grandeur nature pour l'effectif rennais. Un match que ce dernier n'aborde cependant pas dans les meilleures conditions. Privé de jeu la semaine passée en raison des pluies diluviennes qui sont tombées sur Marseille, les Rouge et Noir n'ont en effet plus foulé une pelouse depuis leur défaite face à Montpellier, le 23 octobre dernier (0-1). Un report qui aura une double conséquence puisque les suspendus d'alors, Kader Mangane et Jérôme Leroy, manqueront de nouveau à l'appel. Des absences qui s'ajoutent à celle de Jean-Armel Kana-Biyik, sur la touche à son tour après avoir reçu trois cartons jaunes en dix matches. Briand retrouve Rennes Privé de sa charnière, Antonetti va donc devoir bricoler, et du même coup prouver que la profondeur de son effectif peut survivre aux aléas d'une saison. "Jusqu'à aujourd'hui, on a eu beaucoup de difficultés d'effectif. On s'en est plutôt bien sortis parce que les jeunes se sont révélés assez vite", explique le technicien, sur le site officiel du club. Le Corse pourra en tout cas compter sur Victor-Hugo Montaño, de retour après quatre semaines de blessure. "Je veux continuer à faire beaucoup d'efforts comme je le fais depuis le début de la saison et apporter un peu de fraîcheur devant", lâche le Colombien, impatient de retrouver le pré face à une équipe rhodanienne "dont il faut se méfier". De son côté, l'OL compte bien lancer définitivement sa saison en Bretagne. "Ce match vient à point pour confirmer le redressement. Il ne sera pas décisif dans cette saison mais il est important de revenir le plus vite possible dans le sommet de la hiérarchie", confirme Claude Puel. L'occasion également pour Jimmy Briand, impliqué dans 80% des buts lyonnais cette saison, de retrouver son club formateur. "J'ai gardé pas mal de contacts et on s'envoie beaucoup de SMS. Cela chambre un peu car Rennes est devant... Mais, bon, il va falloir que ça change", lance l'ancien rennais, bien décidé à jouer un mauvais tour à ses anciens partenaires.