Rennes gâche encore...

  • A
  • A
Rennes gâche encore...
Partagez sur :

Ça se complique pour le Stade rennais ! Hôtes du Celtic Glasgow pour le compte de la 3e journée de Ligue Europa, les Bretons ont encore laissé filer deux points, concédant le nul (1-1). Du coup, la qualification pour les 16e de finale passera par une phase retour quasiment sans faute. Dans l'autre match du groupe I, l'Udinese a battu l'Atletico Madrid (2-0).

Ça se complique pour le Stade rennais ! Hôtes du Celtic Glasgow pour le compte de la 3e journée de Ligue Europa, les Bretons ont encore laissé filer deux points, concédant le nul (1-1). Du coup, la qualification pour les 16e de finale passera par une phase retour quasiment sans faute. Dans l'autre match du groupe I, l'Udinese a battu l'Atletico Madrid (2-0). Un air de déjà-vu. Après avoir laissé filer la victoire à Udine (défaite 1-2 au terme d'un match pourtant dominé), puis deux points face à l'Atletico Madrid (1-1), le Stade rennais a encore gâché jeudi lors de la 3e journée de la phase de poules de Ligue Europa, concédant le nul (1-1) contre le Celtic Glasgow. Certes, eu vu de la physionomie de la rencontre, le score n'est pas illogique, tant Glasgow s'est montré joueur et s'est procuré des occasions. Mais le scénario laissera des regrets aux Bretons qui, après s'être vu offrir un but en première période par Cha Du-Ri sur un magnifique "csc", ont manqué le break au retour des vestiaires. Les Ecossais en ont profité pour égaliser sur coup de pied arrêté, et obtenir un point qui leur laisse des chances de disputer les 16e de finale de cette Ligue Europa, puisqu'ils partagent la dernière place avec Rennes (qu'ils reçoivent dans deux semaines) avec deux unités, et autant de retard sur l'Atletico Madrid, tombé dans le même temps sur la pelouse de l'Udinese (2-0). Les Italiens s'envolent eux en tête du groupe I, avec sept points. Pour les Bretons, la situation se complique, puisqu'il leur faudra réaliser un quasi sans-faute pour sortir de cette poule relevée. Même si la perspective de voir le FC Sion - en bisbille avec l'UEFA, qui l'a exclu de la compétition, et remplacé par le Celtic - réintégrer le groupe pourrait redistribuer les cartes. La qualification passera par un un sans-faute En attendant, avec une équipe remaniée par rapport à celle victorieuse de Lorient dimanche dernier (titularisations de Jebbour, Kana-Biyik, Mavinga, Boukari, Féret, Tettey et Brahimi, pour qui c'était une première cette saison), les Rouge et noir ont encore perdu des points précieux. Eux qui, jusque dans le temps additionnel et cette occasion pour Pitroipa devant Forster, auront eu des occasions d'en prendre trois. D'autant que le Celtic y aura mis du sien, leur offrant un but tout fait par Cha Du-Ri, trompant son propre gardien d'une passe en retrait suite à un dégagement raté de Costil (1-0, 30e). Un but heureux, d'autant que lors du premier acte, on aura surtout vu les hommes de Neil Lennon se procurer des occasions sorties par le portier rennais, impeccable devant Kayal (2e), Stokes (24e) et Ki Sung Yeung (32e). Il faudra attendre la seconde période pour assister au premier tir cadré breton, signé Mavinga, qui manquera son face-à-face devant Foster (56e). Un manque de réalisme que les locaux paient au prix fort quelques minutes plus tard, lorsque Ledley, d'une tête arrière, prolonge dans la lucarne droite de Costil un coup franc tiré par Mulgrew (1-1, 70e). Egalisation plutôt logique pour une formation du Celtic joueuse, mais qui accuse le coup en fin de match, offrant davantage d'espaces (et d'occasions) aux Rennais: Foster s'interpose brillamment sur un ciseau retourné de Hadji (80e), puis dans le temps additionnel devant Pitroipa. De quoi arracher quelques regrets à Frédéric Antonetti, interrogé devant les caméras de Canal+ Sport: "On est déçu. On s'aperçoit qu'en faisant jouer des jeunes, on manque d'expérience. On aurait pu se mettre à l'abri avant et il suffit d'une petite bêtise, ça ne pardonne pas à ce niveau. La qualification ? C'est encore envisageable, mais à condition de faire un sans-faute." Rennes en a-t-il les moyens... et l'envie ?