Rennes débute bien son périple

  • A
  • A
Rennes débute bien son périple
Partagez sur :

Le Stade rennais a débuté victorieusement sa série de quatre déplacements consécutifs. Les Bretons se sont imposés dimanche à Auxerre (0-1), en match décalé de la 11e journée de Ligue 1, grâce à un but de Féret en seconde période. Les hommes de Frédéric Antonetti en profitent pour revenir provisoirement sur le podium, en attendant Lille-Lyon à 21h.

Le Stade rennais a débuté victorieusement sa série de quatre déplacements consécutifs. Les Bretons se sont imposés dimanche à Auxerre (0-1), en match décalé de la 11e journée de Ligue 1, grâce à un but de Féret en seconde période. Les hommes de Frédéric Antonetti en profitent pour revenir provisoirement sur le podium, en attendant Lille-Lyon à 21h. S'ils ont le don de se compliquer la vie en Ligue Europa, les Rennais parviennent, en Ligue 1, à décrocher des résultats plus en phase avec leurs performances. Solides et appliqués, les hommes de Frédéric Antonetti sont allés s'imposer à Auxerre (0-1), dimanche en match décalé de la 11e journée, et entament ainsi idéalement une série de quatre déplacements consécutifs. Contre une équipe qui restait sur une seule victoire en six matches, Rennes se montre rapidement dangereux. Pitroipa, à bout portant, bute sur Sorin (8e) et lance ainsi une première période ouverte et enlevée. Le ballon file d'un camp à l'autre, et les deux équipes misent sur les pointes de vitesse de leurs attaquants respectifs: Traoré et Oliech côté AJA, Pitroipa, Montano ou encore Kembo pour Rennes. Héros de la victoire contre Lorient (2-0) dimanche dernier, Kembo réussit le plus difficile en effaçant son vis-à-vis, avant de manquer le cadre de Sorin de l'extérieur du droit (38e). Si Oliech avait allumé la première mèche bourguignonne (36e), la plus grosse occasion est pour Sanogo, seul au point de penalty, mais le jeune espoir auxerrois trouve face à lui un Costil impeccable (43e). Antonetti: "On a mérité de gagner" Après la pause, malgré la sortie de Kembo (blessé et remplacé par Boukari), Rennes étend petit à petit son emprise sur la rencontre, mais ne se montre pas véritablement dangereux, à l'image de Féret qui n'inquiète pas Sorin sur coup franc (57e). Les Bretons dominent sans concrétiser, et en viennent à se faire très peur. Sur un dégagement manqué de Costil, Sanogo croit marquer dans le but vide, mais Kana-Biyik surgit pour un sauvetage aussi acrobatique que précieux (73e). D'autant plus décisif que dans la foulée, sur un nouveau dégagement de Costil, Boukari envoie Féret au but. L'ancien Nancéien s'emmène parfaitement le ballon du droit, avant d'ajuster Sorin du gauche pour la libération rennaise (0-1, 75e). Oliech, très remuant, mettra une dernière fois le feu dans la surface bretonne (86e), mais le SRFC tient sa victoire. "On a bien confirmé le résultat contre Lorient, savoure Frédéric Antonetti, devant les caméras de Foot+. C'est encourageant, on a mérité de gagner parce qu'on a toujours été présent. L'objectif, c'était de ne pas prendre de but, je suis content pour les joueurs car ils le méritent. C'est dur de suivre la cadence des meilleurs. Pour ne pas être décroché, il faut gagner des matches." Les Rouge et noir sont provisoirement sur le podium.