Rendez-vous à Toronto

  • A
  • A
Rendez-vous à Toronto
@ Reuters
Partagez sur :

TENNIS - A Toronto, les joueurs retrouvent les tournois Master 1000.

TENNIS - A Toronto, les joueurs retrouvent les tournois Master 1000. Depuis un mois, Rafael Nadal a laissé ses raquettes de côté. Après son deuxième sacre à Wimbledon et le titre mondial de l'équipe d'Espagne de football qu'il a pu apprécier dans les tribunes de Johannesburg, le n°1 mondial s'est vidé la tête et a un peu laissé le tennis de côté pour recharger les accus. Une pause il est vrai forcée puisque ses genoux l'ont encore perturbé au point de renoncer au quart de finale de Coupe Davis contre la France à Clermont-Ferrand. Le Majorquin retrouve finalement la compétition à l'occasion du Masters 1000 canadien, une épreuve qui lui a déjà réussi par le passé puisqu'il s'y est imposé à deux reprises, en 2005 (à Montréal) et 2008 (à Toronto). Désormais patron incontesté du circuit, Nadal estime ne pas être en pleine possession de ses moyens pour sa reprise sur les courts en dur du continent nord-américain. "J'ai été absent trois semaines en raison du traitement que j'ai été obligé de recevoir. Je ne serai donc pas à 100% mais j'essaierai de faire de mon mieux, comme d'habitude. Le plus important est de bien jouer et de s'améliorer. J'essaierai de jouer de mieux en mieux, match après match", a expliqué Rafa dans les médias espagnols. Pour retrouver du rythme, Nadal a décidé de s'aligner dans le tournoi de double. Et pas avec n'importe qui: il fera équipe avec Novak Djokovic, son dauphin au classement ATP. Les deux premiers mondiaux associés en double, c'est du jamais vu depuis Jimmy Connors et Arthur Ashe en 1976. Voilà qui vaut le détour. Murray pour la passe de deux ? Roger Federer et Andy Murray ne feront eux pas équipe dans l'Ontario, mais les deux hommes ont connu des chamboulements dans leur entourage respectif. Le Suisse a engagé Paul Annacone, l'ancien coach de Pete Sampras, pour une durée indéterminée. "J'ai cherché à inclure une personne supplémentaire dans mon équipe et j'ai décidé de passer quelque temps avec Paul Annacone. Comme Paul achève ses activités avec la Fédération britannique de tennis, nous allons approfondir notre relation dans cette période d'essai. Paul travaillera avec mon équipe actuelle et j'attends avec impatience d'apprendre de son expérience", a déclaré le n°3 mondial sur son site officiel. But de la manoeuvre: retrouver le goût de la victoire, qu'il n'a plus connu depuis son titre à l'Open d'Australie et aussi (surtout ?) renouer avec un état d'esprit conquérant. Murray n'entame pas dans les meilleures conditions la défense de son titre décroché à Montréal la saison dernière. Ce serait en tout cas une sacrée performance si l'Ecossais remportait le tournoi pour la deuxième année consécutive, ce qui n'est plus arrivé depuis le doublé réussi en 1994 et 1995 par André Agassi. Au palmarès, aucun Français n'est jamais parvenu à inscrire son nom. Et en l'absence de Jo-Wilfried Tsonga, demi-finaliste l'an dernier, les meilleures chances cette année reposent en partie sur les épaules de Gilles Simon, auteur d'une belle semaine à Washington. Voire sur le finaliste 2006 Richard Gasquet, si son épaule droite ne le perturbe plus.