Rémi Garde, mémoire et avenir de l'OL

  • A
  • A
Rémi Garde, mémoire et avenir de l'OL
@ MAXPPP
Partagez sur :

LIGUE 1 - Le nouvel entraîneur du club rhodanien va entamer sa 18e saison au club.

L'Olympique lyonnais a intronisé mercredi son nouvel entraîneur : Rémi Garde. Il n'a jamais exercé sur un banc de touche et on ne sait rien de ses qualités de technicien. Mais, pour l'OL, il s'agit d'effectuer un retour aux sources. Garde peut en effet se targuer de 17 années passées au club, neuf en tant que joueur et huit dans l'encadrement, au poste de cadre technique. A bien des égards, ce choix répond à la volonté des dirigeants de renouer avec les valeurs qui ont fait de l'OL un grand club. Explication en quatre points.

Un enfant du pays. Rémi Garde est né en 1966 dans une petite commune des environs de Lyon, L'Arbresle. C'est aussi le lieu de naissance de... Jean-Michel Aulas. Pour Garde, prendre en mains les destinées du club au sein duquel il a été formé revêt donc une saveur particulière. "Je suis très content, très fier et heureux que le club et toutes ses composantes me fassent confiance. C'est un moment fort pour moi." Cet attachement au club lui permettra sans doute de recueillir plus facilement l'adhésion des supporters, qui n'avaient pas ménagé son prédécesseur, Claude Puel, harcelé jusque chez lui.

Rémi Garde, avec Jean-Michel Aulas (930x620)

© MAXPPP

Un joueur historique. Rémi Garde a évolué pendant neuf saisons à l'Olympique lyonnais, au poste de défenseur central. Il débuta au sein de l'équipe première en 1984 alors que le club était encore en deuxième division. Son sens tactique et sa grande lucidité lui ont rapidement valu d'être le relais de son coach sur le terrain. Il fut capitaine de l'équipe qui accéda à la première division en 1989. Sous les ordres de Raymond Domenech, il participa à la montée en puissance de l'OL, cinquième en 1991. Pour sa dernière saison au club, il termina même meilleur buteur, grâce aux penaltys (9 buts). "Nous sommes dans un grand club. Je l'ai vu grandir", a expliqué Garde mercredi. "J'ai grandi avec lui. L'objectif est de retrouver certaines valeurs et un état d'esprit qui, peut-être malgré nous, nous avaient échappé."

Un adjoint à succès. Depuis 2008, l'OL n'a plus rien gagné. Et la participation aux demi-finales de la Ligue des champions en 2010 n'a pas apaisé les frustrations des supporters et des dirigeants. "Nous partons sur un projet un peu différent, même si durant les trois dernières années il y a eu des résultats satisfaisants, il y a eu aussi dans le jeu des choses qui ont manqué par rapport à l'histoire du club et aux attentes." S'il n'a jamais été seul aux commandes d'un groupe pro, Garde a été l'adjoint de Paul Le Guen et Gérard Houllier, les deux derniers représentants de l'âge d'or de l'OL, si l'on considère qu'Alain Perrin, pourtant auteur d'un doublé, n'a jamais fait l'unanimité au club et a même été débarqué après une seule saison. Garde a donc une vague idée des exigences du métier d'entraîneur...

Un formateur patenté. Sorti du centre de formation de l'OL, Garde semble parmi les mieux placés pour relancer une politique tournée vers les jeunes. Sur les cinq dernières saisons, plus de 250 millions ont été dépensés en transferts sans que les effets soient évidents... Garde va devoir faire à nouveau confiance aux produits du centre de formation, car l'enveloppe dévolue pour le mercato sera faible. Lamine Gassama, Maxime Gonalons, Jérémy Pied, Alexandre Lacazette ou Ishak Belfodil devraient davantage avoir leur chance que l'an passé. Garde sait encadrer des jeunes. Depuis l'été 2010, il était responsable du centre de formation du club.

En dehors de sa parfaite connaissance de l'OL, Garde peut se prévaloir d’une fine connaissance du football international, de par son passage à Arsenal, où il fut le premier étranger à porter le brassard en 1996, ou son expérience de consultant sur Canal+. Le nouvel entraîneur de l'OL sera rapidement dans le bain. Quelques jours après le début du championnat, le club rhodanien disputera son tour préliminaire de Ligue des champions, un rendez-vous capital d'un point de sportif comme financier.