Reims dans la roue de Clermont

  • A
  • A
Reims dans la roue de Clermont
Partagez sur :

Quelle équipe décrochera le titre honorifique de championne d'automne, décerné exceptionnellement à la rentrée ? Clermont a toujours les faveurs des pronostics mais la formation auvergnate, tenue en échec sur la pelouse de la lanterne rouge monégasque, reste sous la menace de Reims, tombeur du Havre (2-1). A noter le retour sur le podium de Bastia qui a largement dominé Tours (4-1).

Quelle équipe décrochera le titre honorifique de championne d'automne, décerné exceptionnellement à la rentrée ? Clermont a toujours les faveurs des pronostics mais la formation auvergnate, tenue en échec sur la pelouse de la lanterne rouge monégasque, reste sous la menace de Reims, tombeur du Havre (2-1). A noter le retour sur le podium de Bastia qui a largement dominé Tours (4-1). Une position peut-être flatteuse, comme nous l'assurait au début du mois Hubert Fournier, mais à laquelle s'accroche décidemment le Stade de Reims. Peu performants ces dernières semaines à l'extérieur où ils restent sur trois défaites de rang, dont la dernière concédée le week-end dernier à Troyes sur le même score qu'à Metz et Clermont (0-1), les Ardennais restent à l'inverse sur trois victoires de rang à domicile. La dernière, décrochée ce mardi à Auguste-Delaune contre Le Havre (2-1), permet à la formation rémoise de conserver sa place sur le podium de Ligue 2 et de passer les fêtes au chaud. Mieux, les Rémois en profitent pour revenir à une petite longueur du leader clermontois, accroché sur la pelouse de lanterne rouge monégasque (0-0), trois jours après avoir chuté à domicile face à Boulogne-sur-Mer (1-2). Face à une équipe en léger mieux mais qui ne gagne toujours pas - la dernière victoire de l'ASM en championnat remonte au 19 septembre contre Arles-Avignon (1-0) - les Auvergnats ont eu les occasions pour rebondir mais Carrasso a pu compter ses poteaux pour priver Dembélé de l'ouverture du score en première période (35e) avant de se montrer décisif en fin de match sur une reprise de volée de Rivière. Un partage des points qui ne fait les affaires ni de l'équipe auvergnate, toujours pas assurée du titre honorifique de championne d'automne qui sera décerné à la rentrée, ni les hommes de Marco Simone, toujours bon derniers du classement avec trois longueurs de retard sur la première équipe non-relégable, Le Mans. Mes joueurs ne méritent pas (cette place), a assuré l'entraîneur de l'ASM sur CFoot. Ce sont des joueurs de qualité qui ont subi l'impact de la relégation même si ça va mieux. Je suis confiant et rassuré pour la suite. Même si c'est difficile, on voit que les joueurs sont dignes de ce maillot. Seule bonne nouvelle pour Monaco, les défaites conjuguées d'Arles-Avignon, corrigé par Istres (1-5), Amiens, battu à domicile par Nantes (0-2), et Le Mans, en échec à Laval (1-2), qui permettent à Ludovic Giuly et ses coéquipiers de rester à portée de ces trois équipes et d'espérer à terme sortir de la zone rouge. A l'autre bout du classement, la bonne opération de la soirée est signée par Bastia qui, en s'imposant très franchement face à Tours (4-1) avec notamment un doublé de Maoulida, fait son retour sur le podium, grâce à une meilleure différence de buts que Sedan. Une boîte que Nantes, quatre jours après son revers à domicile contre Laval (2-3), n'a pas perdu de vue, fort de son succès à Amiens (2-0). En revanche, la remontée parmi l'élite est un objectif qui s'éloigne pour le RC Lens, battu à domicile par Châteauroux (2-3).