Red Bull reprend des couleurs

  • A
  • A
Red Bull reprend des couleurs
@ Reuters
Partagez sur :

F1 - Les Red Bull s'élanceront en tête lors du Grand Prix d'Europe, dimanche.

F1 - Les Red Bull s'élanceront en tête lors du Grand Prix d'Europe, dimanche.En prenant la pole lors de la dernière manche au Canada, Lewis Hamilton avait laissé espérer une rénovation profonde des qualifications, devenues presque monotones en ce début de saison à force de domination des Red Bull. Mais deux fois d'affilée, cela aurait été trop pour l'écurie au Taureau ailé, qui comme à ses plus belles heures - pas si anciennes - ne s'est pas contentée de la première place. Pour la quatrième fois de la saison (après l'Australie, la Chine et l'Espagne) sur neuf courses, les monoplaces autrichiennes réalisent le doublé sur la grille de départ, Vettel récupérant la pole en 1'37"587, devant Webber en 1'37"662. Dans leurs déclarations comme dans leurs résultats en séances libres, plusieurs équipes avaient pourtant affiché leurs ambitions, encouragées par la petite forme démontrée par les Red Bull lors des deux derniers Grands Prix. Mais aucune n'est parvenue à concrétiser au moment opportun, à commencer par les Mercedes, grandes perdantes de ce samedi. Pourtant meilleur temps des libres 1, Rosberg échoue au douzième rang, tout de même devant un Michael Schumacher en perdition. Quinzième sur la grille, le septuple champion du monde s'était déjà sauvé en Q1 sur son ultime tour lancé et a pris la piste en pneus... durs lors de la Q2. Direction assistée, surchauffe moteur, rien n'a été épargné aux monoplaces allemandes, qui ont plongé par souci de fiabilité.Kubica espérait mieuxAutre déception, plus relative celle-là: les Force India, régulièrement dans le top 10 sur la grille depuis le début de la saison, partiront 13e et 14e. Mais le malheur des uns fait aussi le bonheur des autres, en l'occurrence des Renault et surtout des Williams. Hulkenberg et Barrichello ont tous les deux pris part à la Q3 et s'élanceront des huitième et neuvième positions, le Brésilien pointant régulièrement le bout de son aileron dans les cinq premiers en Q2. Ironie du sort, les deux Williams ont validé le même temps au millième près (1'38"428), mais l'Allemand partira huitième grâce à un chrono réalisé plus tôt dans la séance. Du côté des monoplaces françaises, Kubica pouvait se montrer amer au sortir de sa monoplace. Régulièrement aux avant-postes lors des trois séances d'essais libres, le Polonais partira « seulement » en sixième position (1'38"137) après avoir effectué le meilleur temps en Q1. La qualification de Petrov en Q3 consolera tout de même Renault, qui dispose d'un nouvel aileron avant à Valence. Même si le Russe s'élancera au final de la dixième place, sa performance en Q2 est définitivement une preuve de l'excellente tenue en ville des monoplaces au Losange, après un Grand Prix de Monaco marqué par la deuxième place sur la grille de Kubica (pour une troisième place en course).Troisième et septième avec Hamilton (1'37"969) et Button (1'38"210), les McLaren ont elles connu un sérieux coup de moins bien au regard de leurs deux précédents Grands Prix, tous les deux conclus par une victoire de Lewis Hamilton. Les Ferrari ont fait légèrement mieux mais restent en deçà de leurs ambitions initiales, avec une quatrième place pour Alonso (1'38"075) juste devant Massa (1'38"127), qui a au moins le mérite de se réveiller après un début de saison très en-dedans. Reste à valider ces efforts en course, mais sur ce type de tracé en ville, le double avantage pris par les Red Bull risque fort de s'avérer décisif.