Red Bull repart fort

  • A
  • A
Red Bull repart fort
Partagez sur :

La trêve estivale n'a pas changé grand-chose à la donne, Red Bull demeure au-dessus du lot cette saison en F1. Preuve en est le doublé assuré ce dimanche à Spa par Sebastian Vettel, lequel a ainsi décroché sa septième victoire de l'année, et Mark Webber. Un résultat qui conforte l'hégémonie du taureau rouge, d'autant que Lewis Hamilton, victime d'une violente sortie de piste, a fait chou blanc chez McLaren.

La trêve estivale n'a pas changé grand-chose à la donne, Red Bull demeure au-dessus du lot cette saison en F1. Preuve en est le doublé assuré ce dimanche à Spa par Sebastian Vettel, lequel a ainsi décroché sa septième victoire de l'année, et Mark Webber. Un résultat qui conforte l'hégémonie du taureau rouge, d'autant que Lewis Hamilton, victime d'une violente sortie de piste, a fait chou blanc chez McLaren. Voilà deux mois que Red Bull n'avait plus triomphé en F1. Barrée par la Ferrari de Fernando Alonso en Angleterre et les McLaren de Lewis Hamilton et Jenson Button en Allemagne et en Hongrie, la RB7 de Sebastian Vettel, sevrée de succès depuis le Grand Prix d'Europe, a de nouveau coupé une ligne d'arrivée en tête, dimanche, à Spa-Francorchamps. Mieux, Mark Webber, tout juste prolongé dans ses fonctions, offre ce week-end au taureau rouge son deuxième doublé de la saison, après celui réalisé en Turquie en mai dernier. Poleman incisif, Sebastian Vettel a pourtant vu un Nico Rosberg fumant sur la grille et remonté comme jamais lui faire la nique peu après la fameuse épingle de La Source. Pire encore, Mark Webber, comme à son habitude cette saison, est resté scotché sur la grille, perdant le bénéfice de son troisième chrono en qualification pour se retrouver huitième. A contrario, Fernando Alonso réalise un départ canon au volant de sa Ferrari. Parti du huitième rang, le Taureau des Asturies se retrouve très vite sur le podium virtuel. Mais au petit jeu des arrêts aux stands, les Red Bull ne tardent pas à reprendre le dessus. Passé le premier quart de la course, l'une des principales menaces pour les troupes de Christian Horner demeure Lewis Hamilton. Sur le retour après son deuxième arrêt aux stands, le Britannique accroche la Sauber de Kamui Kobayashi placée dans son sillage en pleine ligne droite de Kemmel. Le choc entre les deux monoplaces ne paie pas de mine mais la sortie de piste de la McLaren qui s'ensuit et d'une grande violence. K-O, le champion du monde 2008 finit sa course dans le rail de sécurité des Combes et ne parvient à s'extraire de son baquet qu'après de longues secondes d'inconscience. Opportunistes Vettel, Button et Schumacher Sous safety car, Sebastian Vettel observe un deuxième arrêt dans la foulée. Bien lui en prend puisqu'avant son troisième et dernier passage aux stands, à l'amorce de la 30e boucle, l'Allemand va profiter de ses gommes neuves pour se bâtir une marge de manoeuvre confortable. Jenson Button et Michael Schumacher, qui ont opté pour la même stratégie, recueillent également les fruits de cette bonne inspiration, terminant respectivement troisième et cinquième du Grand Prix belge. De quoi laisser quelques regrets il est vrai au pilote McLaren, 13e seulement sur la grille de départ à cause d'une mauvaise appréciation de ses ingénieurs en qualifications. A l'arrivée, Sebastian Vettel décroche tranquillement son septième succès de la saison, confortant ainsi sa position de leader au championnat du monde. Un triomphe facile agrémenté d'une deuxième place remarquable de Mark Webber, revenu du diable vauvert et bourreau de Fernando Alonso à la faveur d'un usage précis et bien senti du Kers. Et Red Bull de prendre assurément le chemin d'un deuxième sacre constructeurs consécutif. Ce n'est pas le circuit de Monza qui devrait bouleverser la donne dans deux quinze jours...