Red Bull ne changera rien

  • A
  • A
Red Bull ne changera rien
Partagez sur :

Conforté dans ses choix par une domination sans partage cette saison, au classement des pilotes comme à l'échelle des constructeurs, Red Bull devrait attaquer 2012 comme 2011. Mark Webber est ainsi pressenti pour prolonger son contrat, et l'avenir de Sebastian Vettel semble tout tracé. Enfin Renault devrait rester le motoriste du team autrichien jusqu'au changement de réglementation au moins.

Conforté dans ses choix par une domination sans partage cette saison, au classement des pilotes comme à l'échelle des constructeurs, Red Bull devrait attaquer 2012 comme 2011. Mark Webber est ainsi pressenti pour prolonger son contrat, et l'avenir de Sebastian Vettel semble tout tracé. Enfin Renault devrait rester le motoriste du team autrichien jusqu'au changement de réglementation au moins. On ne change pas une équipe qui gagne. Cette évidence ne l'était pas pour tous chez Red Bull il y a encore quelques temps. Mais à mesure que les succès s'enchainent, elle s'impose désormais aux yeux de chacun. Christian Horner ne fait pas exception, et confirme cette semaine que le line-up de son team devrait rester inchangé en 2012. Sur l'antenne de la chaine de télévision autrichienne Servus TV, le manager de l'écurie a avoué qu'une prolongation de contrat de Mark Webber était "très, très probable": "Nous avons convenu d'en discuter un peu plus tard dans l'année et nous nous concentrerons ensuite sur la saison prochaine", a-t-il soufflé avant d'ajouter à propos de Lewis Hamilton, un temps pressenti pour rejoindre le taureau rouge: "Je ne pense vraiment pas que le bleu lui aille bien... Chez nous, le plus important c'est l'harmonie." Et l'harmonie est telle que Sebastian Vettel, lancé comme une balle vers un deuxième sacre mondial consécutif après huit Grands Prix seulement, continue de clamer aujourd'hui son attachement à Red Bull, sur le site officiel de la F1: "Gagner des courses n'est pas une chose facile, remporter un championnat est encore moins aisé... Finalement peu importe l'équipe dans laquelle vous vous trouvez. Bien sûr Ferrari et Mercedes sont des équipes de légende mais je me sens tout à fait heureux chez Red Bull." Autant dire que l'intersaison devrait être calme, cet hiver, du côté de Milton Keynes. D'autant plus calme que les troupes d'Adrian Newey devraient une nouvelle fois travailler sur la base d'un moteur Renault. "Nous avons toujours essayé d'être associés à un grand constructeur. Renault restera notre premier choix pour un accord jusqu'en 2013 et au-delà", confie ainsi le président Dietrich Mateschitz. "La prolongation de notre partenariat était proche avant l'annonce du futur changement de règlementation, renchérit Helmut Marko, l'un des membres influents du staff autrichien, dans les pages d'Autosport. Concernant le V6 turbo qui sera en vigueur en 2014, nous avons reçu de bonnes nouvelles de la part de Renault, mais nous devons encore discuter les détails." Des perspectives rassurantes pour les partisans de Red Bull. Pas pour la concurrence...