Red Bull boit la tasse

  • A
  • A
Red Bull boit la tasse
Partagez sur :

Sortie de piste pour Mark Webber, casse moteur pour Sebastian Vettel: aucune des Red Bull n'a rallié l'arrivée du Grand Prix de Corée. C'est la première fois de la saison que l'écurie autrichienne ne marque aucun point. Malgré tout, elle conserve la tête du championnat constructeurs, avec 27 longueurs d'avance sur McLaren.

Sortie de piste pour Mark Webber, casse moteur pour Sebastian Vettel: aucune des Red Bull n'a rallié l'arrivée du Grand Prix de Corée. C'est la première fois de la saison que l'écurie autrichienne ne marque aucun point. Malgré tout, elle conserve la tête du championnat constructeurs, avec 27 longueurs d'avance sur McLaren. Sur le muret du stand Red Bull, Adrian Newey, le directeur technique, se prend la tête dans les mains. En piste depuis le départ, la voiture de sécurité est rentrée aux stands à la fin du 17e tour, la course est dans sa 19e boucle. Deuxième derrière son équipier, Mark Webber part en glissade sur un vibreur mouillé. La RB6 heurte légèrement le mur, retraverse la piste. Derrière, Nico Rosberg ne peut pas l'éviter: c'est l'abandon pour les deux pilotes. L'Australien regagne les stands à pieds, il a le masque. "C'est totalement de ma faute. Ce n'était pas mon jour", commentera-t-il laconiquement après l'arrivée. Mais son équipe peut encore espérer s'imposer. Vettel est en effet toujours en tête. Une première position que le pilote allemand ne lâche pas, même pendant les arrêts aux stands. Mais à l'entame du 46e tour, il se fait dépasser par Fernando Alonso. Quelques mètres plus loin, de la fumée blanche se dégage de la RB6, puis des flammes: c'est le moteur Renault qui vient de céder. Une nouvelle fois, Adrian Newey affiche une mine défaite. Première casse du moteur Renault cette saison Pour Mark Webber, cet abandon est son second de la saison, après son impressionnant vol plané du Grand Prix d'Europe. Pour Sebastian Vettel, c'est le troisième. En Australie, l'Allemand avait été victime de la casse d'un écrou de roue avant. En Turquie, il n'était pas reparti après s'être accroché avec son équipier. Et cette fois, c'est le moteur. C'est la première fois cette année que le V8 Renault cède en course sur une des Red Bull. Les RB6 avaient pourtant affiché leur supériorité en qualifications. Le double KO coûte à Webber sa première place au championnat, et fait redescendre Vettel au quatrième rang, derrière Lewis Hamilton. Le retard de l'Australien et de l'Allemand sur Fernando Alonso, le nouveau leader, est respectivement de 11 et 25 longueurs. La fin de la saison reste donc ouverte. Aux constructeurs, Red Bull compte encore 27 points d'avance sur McLaren: un doublé en rapporte 43. Traditionnellement, le Grand Prix du Brésil, théâtre de la prochaine épreuve, est riche en coups de théâtre. Prometteur pour le suspense...