Rebellin a-t-il bafoué les Jeux ?

  • A
  • A
Rebellin a-t-il bafoué les Jeux ?
Partagez sur :

Récent vainqueur de la Flèche Wallonne, pour la 3e fois de sa carrière, Davide Rebellin fait, selon La Gazzetta dello Sport, partie des sept cas positifs à la CERA détectés lors des JO de Pékin. Le Transalpin avait an août dernier pris la médaille d'argent de la course sur route derrière l'Espagnol Samuel Sanchez.

Récent vainqueur de la Flèche Wallonne, pour la 3e fois de sa carrière, Davide Rebellin fait, selon La Gazzetta dello Sport, partie des sept cas positifs à la CERA détectés lors des JO de Pékin. Le Transalpin avait an août dernier pris la médaille d'argent de la course sur route derrière l'Espagnol Samuel Sanchez.Porté aux nues au sommet du Mur de Huy la semaine dernière à l'occasion de sa nouvelle victoire sur la Flèche Wallonne, la troisième après ses succès de 2004 et 2007, Davide Rebellin est tombé de haut ce mardi à l'annonce par les médias italiens de son contrôle positif à la Cera, l'EPO de troisième génération, dite à effet retard, lors des Jeux Olympiques de Pékin, où le vétéran, âgé aujourd'hui de 37 ans, était monté sur la deuxième marche du podium de la course en ligne derrière l'Espagnol Samuel Sanchez, médaillé d'or au pied de la Grande Muraille de Chine, et devant le Suisse Fabian Cancellara, médaillé de bronze. Selon la Gazzetta dello Sport, Rebellin serait l'un des six athlètes différents concernés par les sept cas positifs à la Cera détectés, après réexamen des échantillons prélevés à Pékin, et annoncés un peu plus tôt dans la journée, à son siège suisse de Lausanne, par le Comité international olympique (CIO) sans en révéler alors ni l'identité ni la discipline. Des résultats auxquels le CIO est parvenu sur la base de 948 nouveaux tests effectués depuis janvier et ciblés plus particulièrement sur l'athlétisme, l'aviron, le cyclisme et la natation. Le site web du Corriere dello Sport lui croyait savoir que cinq des athlètes confondus l'avaient été sur des épreuves de canoë-kayak, de natation et d'athlétisme...Comme Kohl et Schumacher ?En début de soirée, c'est le comité olympique italien (Coni), qui, informé par le CIO, délivrait un communiqué faisant état qu'un athlète italien avait été contrôlé positif aux Jeux de 2008, sans là non plus apporter plus de précisions sur son identité. Jusqu'à examen de son échantillon B, Rebellin, actuel deuxième au classement de l'UCI, bénéficie encore donc du doute, même si un faisceau de présomptions semble devoir se dessiner autour du coureur de l'équipe Diquigiovanni, qui pourrait donc être amené à céder sa médaille d'argent à Cancellara, si le contrôle positif venait à être confirmé, le Russe Aleksander Kolobnev, quatrième à Pékin, montant alors sur le podium. On se souviendra que Rebellin porta de 2002 à 2008 les couleurs de la Gerolsteiner, dont deux des coureurs, l'Allemand Stefan Schumacher et l'Autrichien Bernhard Kohl, ont été, lors du Tour de France 2008, soit seulement un mois avant les Jeux, contrôlés positifs... à la Cera.