Réactions-Voeckler: "Une belle journée"

  • A
  • A
Réactions-Voeckler: "Une belle journée"
Partagez sur :

De ses propres aveux, Thomas Voeckler a passé une belle journée, mardi, sur les routes du Tour de France entre Aurillac et Carmaux. Le maillot jaune s'est même retrouvé, un peu malgré lui, à l'avant de la course dans le final. Andre Greipel, vainqueur de l'étape, a lui tenu à dédier son succès à son leader Jurgen Van den Broeck, contraint à l'abandon dimanche dernier.

De ses propres aveux, Thomas Voeckler a passé une belle journée, mardi, sur les routes du Tour de France entre Aurillac et Carmaux. Le maillot jaune s'est même retrouvé, un peu malgré lui, à l'avant de la course dans le final. Andre Greipel, vainqueur de l'étape, a lui tenu à dédier son succès à son leader Jurgen Van den Broeck, contraint à l'abandon dimanche dernier. Thomas Voeckler (Europcar, maillot jaune) "C'était une belle journée, mais c'est quand même bien quand c'est fini parce qu'au niveau du stress ce n'était pas évident à gérer. Avant, pendant et même après avec toutes les sollicitations. Ça fait partie du job. J'ai passé une très belle journée avec tous ces encouragements. J'ai été un peu surpris de me retrouver à l'avant dans le final car je voulais surtout rester attentif. J'ai juste couru à ma façon. J'ai vu que Philippe Gilbert allait sans doute passer à l'offensive. J'ai suivi et on a creusé un peu l'écart donc on a tenté le coup. J'ai quand même senti que j'avais encore le rallye de l'autre jour dans les jambes. Ça allait mais je vous mentirais si je vous disais que j'avais la forme de ma vie. Jeudi ce sera très, très difficile pour moi de garder ce maillot jaune." Andre Greipel (Omega Pharma-Lotto, vainqueur de l'étape) "Ce matin on a été voir Van den Broeck à l'hôpital. On voulait lui redonner le moral. On a perdu un très, très bon coureur. Je suis quasi certain qu'il aurait terminé sur le podium à Paris. Je suis très heureux de pouvoir lui dédier cette victoire. A Châteauroux (il avait terminé deuxième derrière Mark Cavendish, ndlr), j'avais essayé de le surprendre en partant à 300 mètres mais je n'avais pas eu les jambes pour tenir jusqu'à la ligne d'arrivée. Il avait eu des mots pas très sympas pour moi ce jour-là, mais cela ne m'empêche pas d'avoir beaucoup de respect pour lui. Ses commentaires sur les autres coureurs ne sont pas toujours très sympathiques mais je ne veux pas m'abaisser à cela. Pour moi ce qui compte c'est sur le vélo. Et aujourd'hui je suis bien resté dans sa roue lors du sprint et ça s'est bien passé. C'est la plus grande victoire de ma carrière et le plus beau jour de ma vie, après les deux naissances de mes filles." Philippe Gilbert (Omega Pharma-Lotto, maillot vert) "On est très content pour Andre. Quand je me suis retrouvé seul en tête ce n'était pas voulu parce que je ne suis pas parti, ce sont les autres qui n'ont pas suivi. J'étais surpris de me retrouver sans personne avec moi mais comme il restait peu de kilomètres je ne pouvais pas attendre. J'ai essayé d'aller le plus vite possible mais c'était malheureusement un peu trop dur avec cette dernière côte à cinq kilomètres de l'arrivée. J'ai essayé. Je garde malgré tout ce maillot vert donc c'est très bien." Johnny Hoogerland (Vacansoleil, maillot à pois) "J'ai beaucoup souffert mais j'ai survécu à cette étape. Je suis donc heureux. Maintenant il faudra voir comment je serai demain. J'espère que je pourrai bien dormir et récupérer. Si je suis devenu une star ? Non, peut-être que vous le croyez mais non pas du tout."