Réactions-Fernandez: "C'est positif"

  • A
  • A
Réactions-Fernandez: "C'est positif"
Partagez sur :

Voici les principales réactions des acteurs de France-Tunisie (32-19), match comptant pour la première journée du premier tour du Championnat du monde.

Voici les principales réactions des acteurs de France-Tunisie (32-19), match comptant pour la première journée du premier tour du Championnat du monde. Jérôme Fernandez (capitaine de l'équipe de France) "On s'attendait à un match difficile. On savait que la Tunisie allait essayer d'entamer le Mondial de la meilleure des manières. Je suis satisfait. J'étais un petit peu inquiet avant le match. Mais les garçons dans l'ensemble ont répondu présent. On a eu un début de match un peu difficile. Mais au bout d'un quart d'heure on a réussi à imposer notre défense, notre rythme, et petit à petit creuser l'écart. Ce qui est bien c'est qu'en deuxième période on a pu faire jouer un peu tout le monde et l'équipe a continué d'être performante en creusant encore plus l'écart. C'est positif. Mais la route est longue encore. On n'est peut-être pas prêt encore à jouer les gros matches. Il faut continuer à bien bosser aux entraînements, à récupérer. Et après on décidera de qui devra aller gagner contre l'Espagne et l'Allemagne pour, je l'espère, aller au deuxième tour avec quatre points." Claude Onesta (sélectionneur de l'équipe de France) "On a fait un match sérieux. La Tunisie voulait vendre chèrement sa peau. On a fait ce qu'il fallait pour faire l'écart progressivement. Sérieux en défense, en essayant après de ne pas se faire attraper et pas trop couper en deux (sic). Pour une entrée dans la compétition on va s'en satisfaire. Il y a beaucoup de points positifs. Il y a forcément aussi des choses encore à régler. (...) On a pu faire tourner. J'aurais aimé faire tourner plus tôt dans le match. Mais des fois il vaut mieux assurer et ne pas faire n'importe quoi tant que le match est instable. C'est vrai qu'il est resté instable, notamment avec le carton rouge (de Nikola Karabatic, ndlr) assez déstabilisant. On a essayé de faire en sorte qu'il perturbe le moins possible l'équipe. Il m'a notamment obligé de laisser Jérôme (Fernandez) un peu plus de temps sur le terrain que je l'aurais souhaité. Mais les cadres ont aussi besoin de jouer. On est dans une période de préparation où les types ont besoin du rythme des matches et ce n'est pas en jouant dix minutes qu'on prend le rythme des gros matches." Luc Abalo (ailier de l'équipe de France) "C'est une belle entrée en matière avec beaucoup de sérieux. On a eu de la réussite au shoot même si on a eu du mal à se trouver sur certaines passes au niveau des timings de course. On n'a pas beaucoup raté et ça c'est important. C'était super physique. C'était très dur d'entrer dans leur défense d'autant plus que les arbitres ne sifflaient pas tous les contacts. Mais on y était préparé, on a l'habitude de les jouer et on sait comment ils défendent. Heureusement. Nous on a été bien en place défensivement, en les laissant venir et en montant sur l'homme au dernier moment. En attaque, il y a encore des petits réglages à faire. On doit encore progresser à ce niveau-là. Mais pour une fois on a été bien appliqués au tir dès le premier match. Surtout que parfois on tirait dans des situations pas faciles avec un joueur qui nous accrochait ou nous poussait." Arnaud Bingo (ailier de l'équipe de France) "C'est cool de jouer. Ça faisait longtemps qu'on attendait le début du championnat. J'avais qu'une envie c'était d'entrer sur le terrain et jouer. C'est une grande première pour moi. Il faut croquer dedans. Ça s'est plutôt bien passé. On va essayer de continuer comme ça avec le même rythme et cela devrait bien se passer pour la suite. Je suis rentré en me disant qu'il fallait jouer le coup à fond. J'espère que ça s'est vu."