Réactions-Contador: "Je ne suis pas fini"

  • A
  • A
Réactions-Contador: "Je ne suis pas fini"
Partagez sur :

Lâché la veille dans la montée du Galibier, Alberto Contador, qui n'avait plus rien à perdre, a dynamité la 19e étape du Tour de France dès l'ascension du col du Télégraphe. Mais l'Espagnol, qui a beaucoup oeuvré jusqu'à l'Alpe-d'Huez, a dû se contenter de la troisième place. Thomas Voeckler, grand perdant de la journée puisque désormais quatrième du classement général, veut surtout retenir la victoire de son équipier Pierre Rolland.

Lâché la veille dans la montée du Galibier, Alberto Contador, qui n'avait plus rien à perdre, a dynamité la 19e étape du Tour de France dès l'ascension du col du Télégraphe. Mais l'Espagnol, qui a beaucoup oeuvré jusqu'à l'Alpe-d'Huez, a dû se contenter de la troisième place. Thomas Voeckler, grand perdant de la journée puisque désormais quatrième du classement général, veut surtout retenir la victoire de son équipier Pierre Rolland. Alberto Contador (Saxo Bank, 3e de l'étape) "J'ai manqué de fraîcheur sur la fin. Il était important pour moi d'attaquer aujourd'hui. Je voulais montrer que je ne suis pas fini. J'ai attaqué pour la victoire de l'étape, en partant de très loin, et en prenant beaucoup de risques. Il me fallait tout donner pour gagner l'arrivée avant tout le monde, malheureusement, trop de kilomètres séparaient le sommet du Galibier à l'Alpe-Huez. Je vais faire quatrième ou cinquième du Tour, ce qui ne changera rien pour moi." Thomas Voeckler (Europcar, 4e du classement général) "J'ai appris que Pierre Rolland a gagné l'étape quand j'ai franchi la ligne d'arrivée. Je suis super content car il mérite cette victoire. Il m'a aidé tout au long de ce Tour de France. C'est légitime qu'il gagne. Les mecs m'ont ramené avant le pied de l'Alpe-d'Huez mais je n'ai pas pu suivre les meilleurs cette fois-ci. Merci à Pineau et Jeannesson de m'avoir aidé pendant l'étape. Mais aujourd'hui, tout le mérite revient à Pierre Rolland. Le reste, c'est accessoire." Samuel Sanchez (Euskaltel, 2e de l'étape et nouveau porteur du maillot à pois) "Mon objectif était de gagner l'étape. Le maillot à pois c'est uniquement du bonus. Mais je suis quand même content. Pierre Rolland est un très bon coureur qui réalise un très bon Tour. Il ne m'a pas surpris. A la fin je n'ai pas pu le suivre, j'avais si mal aux jambes ! Mais le maillot à pois récompense le travail de l'équipe." Frank Schleck (Leopard-Trek, 8e de l'étape, 2e du classement général) "On s'attendait à une attaque tôt de Contador. Je pense qu'il était fâché par rapport à hier et qu'il n'avait rien à perdre. C'est une journée réussie pour moi et mon frère. On est là pour gagner le Tour de France et on fera tout pour."