Réactions-Basso: "Je dois y croire"

  • A
  • A
Réactions-Basso: "Je dois y croire"
Partagez sur :

La première étape de montagne du Tour de France, achevée ce jeudi 14 juillet à Luz-Ardiden, a livré quelques vérités. Ainsi, Ivan Basso, tout comme Cadel Evans, a montré qu'il faudra compter avec lui pour le général. Les frères Schleck ont passé une bonne journée dans les Pyrénées, meilleure en tout cas qu'Alberto Contador. Et Samuel Sanchez, vainqueur et nouveau maillot à pois, est aux anges.

La première étape de montagne du Tour de France, achevée ce jeudi 14 juillet à Luz-Ardiden, a livré quelques vérités. Ainsi, Ivan Basso, tout comme Cadel Evans, a montré qu'il faudra compter avec lui pour le général. Les frères Schleck ont passé une bonne journée dans les Pyrénées, meilleure en tout cas qu'Alberto Contador. Et Samuel Sanchez, vainqueur et nouveau maillot à pois, est aux anges. Ivan Basso (Liquigas, 4e de l'étape) "Je fais ma course, mon travail. Je pense que c'était une bonne journée pour nous même si ce n'était que la première étape de montagne, il ne faut pas trop réfléchir. Je dois y croire dans ce Tour. Si je ne gagne pas tant pis, ce sera à voir à Paris. Mais avant l'arrivée, je ne penserai pas à ça." Samuel Sanchez (Euskaltel, vainqueur de l'étape et nouveau maillot à pois) "Aujourd'hui il fallait que j'attaque. Avec mon retard au classement général (il avait perdu plus de trois minutes lors de la première étape sur chute, ndlr), c'était plus facile de sortir du groupe des favoris. C'est un grand jour pour moi. Je n'arrive pas à le croire. Gagner sur le Tour, qui plus est dans les Pyrénées, c'est incroyable. Maintenant, je me suis replacé au général (il est 8e à 4"11 de Voeckler, ndlr) et tout ce qui viendra désormais sera du bonus." Alberto Contador (Saxo Bank, 8e de l'étape) "Je n'ai pas pu développer plus que ça mais je suis quand même satisfait de cette première étape. J'analyse tout à fait bien ça, j'irai de mieux en mieux. Par rapport à ma chute, je ne me sentais pas encore très bien en jambes, mon coup de pédales n'était pas comme d'habitude." A. Schleck: "On est sur le bon chemin" Andy Schleck (Leopard-Trek, 6e de l'étape) "Je pense que c'est une journée parfaite pour nous. Jens Voigt a été très fort pour préparer le terrain. On avait l'idée d'attaquer à tour de rôle avec Frank, pour que l'un de nous deux finissent par partir seul. On est sur le bon chemin. Mais il faut faire attention, il y a encore d'autres étapes à gagner. C'est une mauvaise journée pour Alberto, mais il n'a pas perdu beaucoup de temps. Il reste dangereux." Damiano Cunego (Lampre, 7e de l'étape) "Les Pyrénées c'est toujours très compliqué. Mais je suis satisfait car j'ai pu accompagner les leaders dans la dernière ascension. Alberto Contador a craqué dans les derniers mètres, c'est vrai que c'est surprenant. Je veux conserver ma bonne place au classement général, rester avec les meilleurs, et pourquoi pas attaquer si l'occasion se présente." Dominique Arnould (directeur sportif chez Europcar) "Le maillot reste à l'équipe, c'était l'objectif du jour. L'équipe est très solide en montagne, à l'image de Pierre Rolland dans le dernier col. Tous les gars ont bossé pour Thomas (Voeckler) aujourd'hui. On savait qu'on pouvait garder le maillot jaune. Les cadors se sont battus à 5 kilomètres de l'arrivée. Cela nous a permis de le conserver."