Raul calme Valence

  • A
  • A
Raul calme Valence
Partagez sur :

Contre Schalke 04, le FC Valence pensait avoir fait le plus dur en ouvrant le score par Soldado, ce mardi soir à Mestalla, en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions. Mais l'inévitable et historique Raul s'est rappelé au bon souvenir des Espagnols en égalisant à l'heure de jeu. Les Allemands sont donc en ballotage favorable avant le match retour prévu le 9 mars prochain à Gelsenkirchen. Un match que ne disputera pas Schmitz, expulsé dans les dernières secondes de la partie.

Contre Schalke 04, le FC Valence pensait avoir fait le plus dur en ouvrant le score par Roberto Soldado, ce mardi soir à Mestalla, en huitième de finale aller de la Ligue des champions. Mais l'inévitable et historique Raul s'est rappelé au bon souvenir des Espagnols en égalisant à l'heure de jeu. Les Allemands sont donc en ballotage favorable avant le match retour prévu le 9 mars prochain à Gelsenkirchen. Un match que ne disputera pas Lukas Schmitz, expulsé dans les dernières secondes de la partie. A l'occasion de son grand retour en Espagne, ce mardi soir dans le cadre des huitièmes de finale de la Ligue des champions, le public toujours chaud bouillant de Mestalla a accueilli Raul par des ovations puis l'a conspué tout au long de la partie... L'ancien attaquant du Real Madrid (33 ans) ne s'est donc pas gêné pour devenir le meilleur buteur des Coupes d'Europe (71 réalisations) devançant d'une unité l'Italien Filippo Inzaghi, blessé au genou gauche depuis le mois de novembre. Alors que son équipe était secouée dans tous les sens et surtout menée au tableau d'affichage, il est sorti de sa réserve et a égalisé d'une frappe croisée imparable (1-1, 63e). Un hold-up ? Quel hold-up ? C'est vrai, après tout, il n'a pas été le premier à se mettre en évidence du côté de Schalke 04... Son coéquipier, le fantomatique néerlandais Klaas-Jan Huntelaar, qui s'est retrouvé seul devant la cage de Vicente Guaita après un mauvais dégagement de la défense du FC Valence, a manqué - c'est le moins que l'on puisse dire ! - une occasion unique d'ouvrir le score (9e). Peer Kluge, lui, a vu sa tête déviée sur la barre transversale par Guaita, habituelle doublure de César (26e). En première période, les Allemands ont vraiment mis en danger les Espagnols, en revanche ils n'ont pas su arrêter un certain Jérémy Mathieu. Pour sa première passe décisive en C1, le latéral gauche français a adressé un centre parfait que Roberto Soldado, déjà auteur de cinq buts en Ligue des champions avant cette rencontre, a victorieusement repris de l'intérieur du pied (1-0, 17e). Un autre joueur bien connu du championnat de France, Tino Costa, qui a évolué sous les couleurs de Montpellier entre 2008 et 2010, aurait pu doubler la mise lorsqu'il a envoyé un boulet de canon du gauche mais Manuel Neuer l'en a tant bien que mal empêché (36e). Dominateurs dans l'ensemble, les Valencians n'occupent pas la troisième place du classement en Liga, derrière les intouchables que sont Barcelone et le Real Madrid, pour rien. Ils l'ont démontré au retour des vestiaires, par exemple, avec cette splendide combinaison entre Mehmet Topal et Costa ponctuée par un tir trop mou d'Aritz Aduriz (54e). A contrario, les hommes de Felix Magath, qui seront amputés de Lukas Schmitz au retour car expulsé dans les dernières secondes, ne présentent pas la deuxième meilleure défense de Bundesliga pour rien non plus (26 buts encaissés en 22 journées). Ce soir, ils ont fait le dos rond et ont bien fait quand on connaît la suite des évènements...