Ranieri jette l'éponge

  • A
  • A
Ranieri jette l'éponge
Partagez sur :

Claudio Ranieri a démissionné de son poste d'entraîneur de l'AS Roma dimanche soir, au terme d'une semaine compliquée pour le club de la Louve. Après s'être inclinés contre le Chakhtior Donetsk (2-3) mercredi en huitième de finale de la Ligue des Champions, les coéquipiers de Philippe Mexes se sont écroulés ce week-end sur le terrain du Genoa (3-4), après avoir mené 3-0.

Claudio Ranieri a démissionné de son poste d'entraîneur de l'AS Roma dimanche soir, au terme d'une semaine compliquée pour le club de la Louve. Après s'être inclinés contre le Chakhtior Donetsk (2-3) mercredi en huitième de finale de la Ligue des Champions, les coéquipiers de Philippe Mexes se sont écroulés ce week-end sur le terrain du Genoa (3-4), après avoir mené 3-0. Plongée dans une situation inquiétante depuis sa défaite face à l'Inter Milan (5-3) le 6 février dernier, l'AS Roma a éclaté en lambeaux dimanche sur la pelouse du Genoa, onzième de Serie A (3-4). Après la surprenante défaite encaissée à domicile en huitième de finale aller de la Ligue des Champions face aux modestes Ukrainiens du Chakhtior Donetsk (2-3) mercredi, les coéquipiers de Philippe Mexès, auteur de son premier but en championnat ce dimanche, ont plié à quatre reprises sous les assauts des Gênois Rodrigo Palacio (52e, 74e) et Alberto Paloschi (68e, 85e), après avoir mené par trois buts à zéro après cinquante minutes de jeu. Un étonnant retournement de situation et une énième humiliation qui ont, cette fois, eu raison de Claudio Ranieri, arrivé au club en 2009 pour succéder à Luciano Spalletti. "Après un match comme celui d'aujourd'hui, je pense que c'est une bonne chose d'envoyer un signal. Au coup de sifflet final, je suis allé dans les vestiaires pour remercier l'équipe et j'ai décidé de démissionner", a expliqué le technicien italien, cité par l'agence de presse italienne Ansa. Montella en pole Alors qu'en fin de semaine, pointé du doigt et conspué par de nombreux "tifosis" aux abords du centre d'entraînement, il avait assuré qu'il "n'abandonnerait pas le navire et qu'il ne quitterait pas le club, ni maintenant, ni après cette saison, l'ancien coach de Valence, n'aura pas tenu parole bien longtemps. Après quatre revers consécutifs, le Mister, dont les relations avec Francesco Totti, capitaine emblématique, étaient amères et tendues, quitte donc une AS Roma en pleine errance. Vice-champions d'Italie derrière l'intouchable Inter Milan la saison dernière, les Giallorossi, décevants huitièmes du Calcio, pointent à treize longueurs du podium et voient le spectre de la crise se rapprocher au fil des journées. Gian Paolo Montali, seul dirigeant à s'exprimer dimanche soir, a expliqué: "Nous prenons une pause de réflexion. Nous devons examiner attentivement la position de Ranieri et nous aurons tout le temps ce soir et demain (lundi). Nous voulons comprendre ce qui se passe dans cette équipe, connaître les vrais problèmes". Mais selon La Gazzetta dello Sport, Vincenzo Montella, entraîneur des moins de 15 ans du club, serait en pôle position pour assurer l'intérim jusqu'à la fin de saison. Très apprécié des supporters, l'ancien attaquant international, auteur de 118 buts en dix ans sous les couleurs de La Magica, serait en concurrence avec Carlo Ancelotti, actuellement en difficulté avec Chelsea.