Rangnick n'a pas eu le choix

  • A
  • A
Rangnick n'a pas eu le choix
Partagez sur :

Victime d'un syndrome d'épuisement, Ralf Rangnick a annoncé ce jeudi matin qu'il quittait son poste d'entraîneur de Schalke 04. L'ancien coach d'Hoffenheim avait pris les commandes du club après le renvoi de Felix Magath au printemps dernier. Il laisse Raul et ses coéquipiers à la 9e place du championnat après un début de saison en dents de scie.

Victime d'un syndrome d'épuisement, Ralf Rangnick a annoncé ce jeudi matin qu'il quittait son poste d'entraîneur de Schalke 04. L'ancien coach d'Hoffenheim avait pris les commandes du club après le renvoi de Felix Magath au printemps dernier. Il laisse Raul et ses coéquipiers à la 9e place du championnat après un début de saison en dents de scie. "Après un examen long et minutieux, je suis venu à la conclusion que j'ai besoin d'une pause. La prise de décision a été terriblement difficile, mais mon niveau d'énergie actuel n'est pas suffisant pour réussir à mener l'équipe et à promouvoir le club en poursuivant son développement sportif." Ralf Rangnick a longuement expliqué les raisons de son départ ce jeudi matin dans un communiqué publié sur le site du club. Les raisons ? "Un syndrome d'épuisement" qui l'oblige à jeter l'éponge après six journées de championnat... Ancien coach d'Hoffenheim, Rangnick avait quitté son poste en 2011 après cinq années flamboyantes, menant le petit club du Bade-Wurttemberg du championnat régional à l'élite à l'été 2009. Bien aidé par les fonds du mécène Dietmar Hopp, le TSG occupe même un temps la place de leader, devenant le feuilleton de la première partie de saison 2009-2010. Mais alors qu'Hopp lui coupait une partie des vivres, cet ancien joueur amateur n'ayant jamais pu percer en pro choisit de partir en janvier 2011, protestant contre la vente de Luiz Gustavo au Bayern et annonçant vouloir prendre une année sabbatique pour se reposer. Une donnée rappelée ce jeudi par Schalke dans son communiqué. Il avait replongé en mars, renonçant à une année sabbatique Car Rangnick avait replongé dès mars à la demande de son ancien employeur (2004-2005), les "Königsblauen" étant englués en championnat sous la coupe du très autoritaire Felix Magath. Les résultats ne se sont pas fait attendre avec une épopée européenne débutée par un carton contre l'Inter Milan en quarts de finale de la Ligue des champions (5-2) et achevée par le maintien du club (14e). Cette réussite avait surtout été accentuée par une victoire en Coupe d'Allemagne contre Duisbourg (5-0), premier titre majeur depuis 2002 et synonyme d'une qualification européenne inespérée. Le début de saison était toutefois plus difficile, marqué également par les différents avec Raul, finalement resté après avoir longuement clamé ses envies de départ. Neuvième de Bundesliga après six journées (trois victoires et trois défaites), Schalke 04 repart donc de zéro. Samedi, les coéquipiers d'Huntelaar seront dirigés par l'ancien adjoint Josef "Seppo" Eichkorn lors de l'accueil de Fribourg comptant pour la 7e journée de Bundesliga. Deux jours donc pour se remettre du "choc" de ce départ, dont le manager Horst Heldt peine à prendre conscience. Dans une conférence de presse, ce dernier a annoncé "respecter cette décision" tout en ne fermant pas la porte à un retour prochain de Rangnick. Une hypothèse qui parait pourtant peu probable...