Rama Yade : "Une victoire pour la barbarie"

  • A
  • A
Rama Yade : "Une victoire pour la barbarie"
@ Reuters
Partagez sur :

Voici les principales réactions au décès du supporter parisien.

Voici les principales réactions au décès du supporter parisien. Rama Yade, secrétaire d'Etat aux Sports: "Le décès du supporter parisien sauvagement agressé en marge du match PSG-OM, dimanche 7 mars, nous plonge tous dans la consternation. Je présente mes sincères condoléances à la famille et aux proches de la victime. Le pire est arrivé. La passion s'est transformée en rage sordide, insensée, meurtrière. L'amour du maillot est devenu haine de l'autre, haine du sport, haine de la vie. C'est une victoire pour la barbarie et une défaite pour le sport, la fraternité, la civilisation. Que des supporters s'entretuent frappe d'effroi. Quelles que soient les circonstances, quel que soit le contexte, les auteurs de ces agressions épouvantables doivent être punis avec la plus grande sévérité. Je soutiens pleinement les mesures prises par le ministre de l'Intérieur pour éloigner des stades les ennemis du sport. L'intransigeance est la seule réponse possible. Je l'ai dit aux dirigeants du PSG lorsque je les ai reçus. Ils doivent refuser la fatalité et, avec la Ligue de football professionnel et la Fédération française de football, appuyer sans réserve l'action des pouvoirs publics pour clore avec la plus grande fermeté ce cycle de la violence. C'est la survie du club qui est en jeu. Chacun doit se sentir concerné et en premier lieu les dirigeants de l'ensemble des clubs. Cela prendra peut-être du temps. Mais notre détermination ne faiblira pas." Brice Hortefeux, ministre de l'Intérieur: "Après la mort du supporter parisien grièvement blessé lors d'affrontements entre hooligans des tribunes Boulogne et Auteuil du parc des princes, j'ai décidé de renforcer les mesures de sécurité qui s'appliquent aux prochains matches du PSG. S'il faut des tribunes vides, il y aura des tribunes vides. Après concertation avec la fédération française de football et les clubs auxerrois et parisiens, j'ai donc demandé ce matin au préfet de l'Yonne de prendre un arrêté organisant le huis clos du match de coupe de France AJA – PSG qui se jouera le mardi 23 mars au stade de l'Abbé-Deschamps à Auxerre. Cette mesure est cohérente avec la décision prise par la Ligue de football professionnel de faire jouer à huis clos, les matches Nice–PSG du 20 mars et PSG-Boulogne du 27 mars. Au total, les trois prochains matches du PSG, en ligue 1 comme en coupe de France, se joueront sans spectateurs dans les tribunes". Le Paris Saint-Germain: "Le PSG tient à présenter ses sincères condoléances à la famille et aux proches de Yann dont le décès vient d'être annoncé. Une fois de plus et une fois de trop, le comportement terrible de pseudo-supporters a engendré un drame qui plonge le Club, ses dirigeants, son actionnaire, ses joueurs et son encadrement, ses collaborateurs, ses partenaires et ses véritables supporters dans la tristesse et le recueillement. Nous souhaitons que les auteurs de cet acte criminel soient interpellés et inculpés. Le Club se portera partie civile dans cette action judiciaire. Dans ce contexte le Club suspend immédiatement et cela jusqu'à nouvel ordre toutes les conventions signées avec les associations officielles de supporters. Le PSG, entend tirer toutes les conséquences de ce drame et prendra les décisions nécessaires afin de faire reculer la violence aux abords du Parc des Princes et à l'occasion des déplacements de son Équipe." Bertrand Delanoë, maire de Paris: "C'est avec tristesse et consternation que j'apprends le décès d'un supporter parisien, violemment agressé lors des incidents survenus entre supporters du Paris Saint-Germain en marge de la rencontre entre le PSG et l'Olympique de Marseille le dimanche 28 février 2010. Ce qui s'est passé ce soir-là n'a strictement rien à voir avec le sport et nous ne pouvons tolérer que les matches de football soient le théâtre de la violence qui a conduit une nouvelle fois à la mort d'un supporter. Je veux une fois encore affirmer mon entière détermination pour que soit éradiquée de façon définitive toute forme de violence, de discrimination, de haine ou d'actes racistes. En collaboration avec le Paris Saint-Germain, nous avons contribué à la mise en place de moyens destinés à améliorer la sécurité dans l'enceinte du Parc des Princes et autour du stade grâce notamment au renforcement de l'éclairage, à l'installation de caméras de surveillance, de dispositifs afin de réguler les entrées dans le stade. En 2004, nous avons signé un Contrat Local de Sécurité spécifique au Parc des Princes. La direction du club a récemment pris des mesures pour mieux contrôler les supporters en leur interdisant la vente de billets pour les matches à l'extérieur. Il est clair cependant que ces mesures ne suffiront pas. Il appartient donc aux pouvoirs publics, et en tout premier lieu au ministre de l'intérieur, de prendre l'ensemble des décisions qui s'imposent pour éradiquer le hooliganisme à Paris, mais aussi partout ailleurs en France. L'arsenal législatif existe, notamment par le moyen des interdictions de stade de longue durée. Il est temps de l'utiliser fermement et dans la durée. Je souhaite également qu'il soit mis fin aux activités néfastes pour notre démocratie de tous les groupuscules néo-nazis qui se servent des stades pour se livrer à leurs débordements racistes." La Ligue de football professionnel: "Un homme est mort ! La violence des bandes organisées autour du football a conduit à l'irréparable. La LFP est consternée par le caractère insupportable de cette mort absurde et s'associe à la douleur de la famille. Elle fera tout, avec les pouvoirs publics et les clubs, pour éviter que d'autres drames de cette nature ne puissent se reproduire et elle soutient pleinement l'action menée par le Ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux. La lutte contre les comportements violents des individus qui viennent au stade pour se battre est une priorité absolue." La Fédération française de football: La Fédération Française de Football tient à exprimer sa vive émotion suite au décès du supporter du Paris SG. Par l'intermédiaire de son Président Jean-Pierre Escalettes, elle s'associe à la douleur de la famille de la victime. Cet événement tragique conforte la position de la FFF dans son choix de définir comme une priorité la lutte contre toutes formes de violence dans le football. Dans ce cadre, elle se montre totalement solidaire de l'action menée par le Ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, pour éradiquer ce fléau.