Raich répond à Janka

  • A
  • A
Raich répond à Janka
Partagez sur :

SKI - L'Autrichien Benjamin Raich a remporté le super-combiné de Val d'Isère, vendredi.

Benjamin Raich a remporté le super-combiné de Val d'Isère, vendredi. L'Autrichien devance ses compatriotes Hirscher et Baumann et l'Italien Mölgg. Carlo Janka a abandonné.Pas de trace ni de Carlo Janka ni de Julien Lizeroux sur le podium du super-combiné de Val d'Isère. Les deux hommes étaient pourtant les plus attendus ce vendredi dans la station avaline. Le premier restait ainsi sur un formidable triplé (super-combiné, descente, géant) à Beaver Creek tandis que le second étrennait son nouveau statut de porte-drapeau du ski français depuis la blessure de Jean-Baptiste Grange, contraint de mettre fin à sa saison et de dire adieu aux JO. Deux skieurs qui signaient également à cette occasion leur retour, dix mois après, sur la Face de Bellevarde où le Suisse avait brillé en géant et pris la troisième place de la descente lors des Mondiaux et le Français décroché deux médailles d'argent en slalom et sur le super-combiné. Mais il ne suffit pas d'être proclamé favori pour gagner, encore faut-il assurer sur les skis. Sur un nuage, Janka, deuxième temps de la manche de Super-G derrière son compatriote Sandro Viletta, avait la victoire au bout des spatules avant de sortir dans le slalom. Moins aérien que le Suisse, Lizeroux, qui a dû digérer les sollicitations depuis deux jours, n'est lui jamais apparu dans le rythme dans le Super-G, accusant 3"98 de retard à l'issue de cette manche. Onzième temps du slalom après une petite erreur dans le bas du parcours, il se contentait de la 25e place, loin du vainqueur, Benjamin Raich. L'Autrichien, deux fois deuxième depuis le début de la saison, lors du Super-G de Lake Louise et lors du géant de Beaver Creek mais toujours à la recherche d'une première victoire, s'est imposé devant ses compatriotes Marcel Hirscher et Romed Baumann, ce dernier partageant sa troisième place avec l'Italien Manfred Mölgg. Quatrième temps de la manche de Super-G, Raich a livré une manche de slalom très solide pour signer, à 31 ans, la 35e victoire de sa carrière en Coupe du monde, dix ans après la première.