Quoi de neuf, Doc' ?

  • A
  • A
Quoi de neuf, Doc' ?
Partagez sur :

A l'approche de l'annonce mercredi par Marc Lièvremont du quinze de départ tricolore, retenu pour le premier des deux test-matches de préparation à la Coupe du monde (9 sept.-23 oct.) face à l'Irlande samedi, à Bordeaux, Jean-Philippe Hager, le Doc' de l'équipe de France, effectue un tour d'horizon des nombreux blessés du XV de France entre les joueurs aptes, les éléments pressentis et les cas plus critiques. Au-delà de tout choix tactique, qui peut postuler ?

A l'approche de l'annonce mercredi par Marc Lièvremont du quinze de départ tricolore, retenu pour le premier des deux test-matches de préparation à la Coupe du monde (9 sept.-23 oct.) face à l'Irlande samedi, à Bordeaux, Jean-Philippe Hager, le Doc' de l'équipe de France, effectue un tour d'horizon des nombreux blessés du XV de France entre les joueurs aptes, les éléments pressentis et les cas plus critiques. Au-delà de tout choix tactique, qui peut postuler ? IL INQUIETE... Fabien BARCELLA, Pilier (opéré d'une rupture du tendon d'Achille le 15 août dernier -n'a plus rejoué en match officiel depuis ; victime d'une déchirure du biceps du bras gauche et arrêté 10 jours) Jean-Philippe HAGER (médecin du XV de France): "Malheureusement, Fabien s'est blessé sur son biceps brachial suite à un plaquage. On est déçu parce qu'on avait vraiment bien bossé pour le ramener à niveau et la nouvelle blessure change un peu la donne. Aujourd'hui (jeudi), après les examens passés et après avoir pris les avis spécialisés, on a décidé de donner une dizaine de jours pour voir comment évolue la lésion et avant de statuer quant à une reprise rapide, ou non. Il va pouvoir continuer à faire du cardio-vasculaire dans un premier temps sur bicyclette et assez rapidement en courant étant strappé. Je ne pense que ça retardera sa progression physique, sachant qu'il était déjà bien, donc on ne se fait pas beaucoup d'inquiétude de ce côté-là. Le problème de Fabien, c'est qu'il n'a pas joué depuis longtemps, vu qu'il a enchaîné les blessures. L'objectif qu'on s'est fixé, c'est qu'il puisse jouer au moins l'un des deux matches pour qu'il puisse postuler à la Coupe du monde. On va tout faire pour qu'il soit en mesure de disputer le deuxième match." ILS PEUVENT Y CROIRE... Thomas DOMINGO, Pilier (opéré le 7 avril dernier d'une rupture des ligaments croisés du genou droit ; première séance au joug effectuée jeudi) J.-P. H: "Pour Thomas, on doit faire face à des délais qui sont incompressibles. Cette discussion, on l'a eue avec son club, avec le chirurgien qui l'a opéré et avec notre staff. Pour arriver à la conclusion qu'il était hors de question qu'il puisse jouer l'un des deux matches contre l'Irlande, on ne se situe pas dans les délais suffisants. Après, potentiellement, sur la durée de la Coupe du monde, on arrive sur des délais qui lui permettent d'envisager la reprise de la compétition. (...) Il a fait des mêlées, mais la mêlée n'est pas un exercice très compliqué pour le ligament croisé antérieur. On n'est encore pas sur la phase d'oppositions et de plaquages. Donc on va y aller tout doucement et intégrer au cours des quinze prochains jours le travail de rugby. On se doit d'être prudent parce qu'un accident peut arriver, un joueur peut glisser et lui tomber dans les genoux. Ça réclame de notre part une adaptation pour lui permettre de pouvoir commencer à avoir une activité avec le ballon, pouvoir commencer à jouer au rugby, mais en évitant un nouvel accident idiot." William SERVAT, Talonneur (arthroscopie du genou gauche subie le 17 juin dernier) J.-P. H: "William, ça va. L'avantage, c'est qu'il ne risque de rien casser. C'est un problème de cartilage sur son genou gauche, donc on est assez à l'aise. On s'est fixé comme objectif qu'il puisse disputer une partie du match le 20 août, à Dublin, face à l'Irlande. Je pense qu'on y sera. Jeudi matin, il a fait quelques poussées au joug avec les autres, ça va bien. On est bien dans le timing, il va reprendre la semaine prochaine à Bordeaux tout ce qui est appuis, spécifique rugby, pour théoriquement s'entraîner collectivement fin de semaine prochaine et pour postuler pour le deuxième match face à l'Irlande." ILS SONT RASSURES... Aurélien ROUGERIE, Centre/Ailier (opéré le 8 mai dernier d'une fracture spiroïdale de la malléole du péroné avec arrachement des ligaments internes) J.-P. H: "Aurélien s'entraîne normalement depuis quasiment une semaine avec l'équipe, il est plutôt en avance et lui postule franchement pour jouer contre l'Irlande. On s'était fixé le deuxième match, là, on est bien dans nos objectifs, il n'y a pas de soucis. On se situe vraiment dans des délais, qui sont courts, et dans notre fourchette basse. On peut avoir de bonnes nouvelles de temps en temps (sourires). Il y a encore une étape à passer, qui est celle de la compétition. Après, il y a aussi un choix sportif que fera le sélectionneur. S'il joue un match contre l'Irlande, sera-t-il au niveau des autres. Moi, médicalement, je ne suis pas trop inquiet sur ce dossier." Vincent CLERC, ailier (soumis le 29 juillet à une légère intervention chirurgicale afin de résorber un hématome sur le genou) J.-P. H: "Vincent va bien, les suites de sa légère intervention chirurgicale ont été très simples ; il a une petite cicatrice bien jolie, il a refait du vélo et repris la course jeudi dernier. Il doit s'entraîner collectivement dès notre retour à Bordeaux mercredi prochain. " ILS SONT APTES... Alexis PALISSON, Ailier/arrière et Louis PICAMOLES, 3e ligne (légère lésion aux ischio jambiers) J.-P. H: "Tous les deux ont repris l'entraînement collectif jeudi matin et ont pris part normalement aux entraînements avec opposition vendredi, puis samedi. " Fulgence OUEDRAOGO, flanker (victime d'une fracture non déplacée du deuxième métacarpe de la main droite le 28 mai dernier) J.-P. H: "Fulgence gère bien sa fin de consolidation, il peut travailler normalement à l'entraînement avec une attelle, qui lui permet de jouer tout aussi normalement. Ce qui fait que depuis dix jours maintenant, je n'en entends plus parler. Ce qui est bon signe." Imanol HARINORDOQUY (inflammation de l'aponévrose plantaire), Damien TRAILLE (victime d'une déchirure sous un pied), Dimitri SZARZEWSKI (opéré le 24 janvier dernier d'une rupture partielle du tendon d'achille), Morgan PARRA (victime d'une alerte aux adducteurs durant le stage de Falgos) J.-P. H: "Imanol va bien, il fait tout. (...) Damien, c'est réglé, on n'en parle plus, tout va très bien. (...) Dimitri a repris l'entraînement depuis le début et ça se passe au niveau de son tendon d'Achille. (...) Morgan s'entraîne normalement, il a repris le jeu au pied et il est beaucoup moins grognon, là aussi, tout va bien."