Qui veut bien du combiné ?

  • A
  • A
Qui veut bien du combiné ?
Partagez sur :

Sixième épreuve au programme des championnats du monde ski alpin sur la Kandahar de Garmisch-Partenkirchen, le super-combiné est privé de deux favoris lundi. Un immense, Ivica Kostelic, et un autre à peine plus discret, Carlo Janka, qui ont tous les deux décliné l'invitation. Adrien Théaux n'en sera pas non plus.

Sixième épreuve au programme des championnats du monde ski alpin sur la Kandahar de Garmisch-Partenkirchen, le super-combiné est privé de deux favoris lundi. Un immense, Ivica Kostelic, et un autre à peine plus discret, Carlo Janka, qui ont tous les deux décliné l'invitation. Adrien Théaux n'en sera pas non plus. Personne n'en veut, mais le super-combiné va bel et bien décerner un nouveau titre de champion du monde, lundi à Garmisch-Partenkirchen. Largement favori, Ivica Kostelic a ainsi décliné l'invitation, jugeant la piste de la Kandahar trop dangereuse en raison de la glace. Un pari pas forcément gagné pour le Croate, puisque le redoux des conditions climatiques a assez largement ramolli la neige de ces Mondiaux. Sans le leader de la Coupe du monde, Carlo Janka semblait devenir le candidat le plus légitime au trône sur ce super-combiné, qui additionne les temps d'une descente spécifique puis d'un slalom à quatre heures d'intervalle. Mais le Suisse a lui aussi déclaré forfait... A près de quatre secondes des meilleurs lors de la descente d'entraînement, Janka avait déjà jeté l'éponge pour la descente et ne concourra que pour le géant à Garmisch. Svindal défend son titre, Théaux absent Du coup, l'attribution du titre est évidemment très ouverte. Le Croate Natko Zrncic-Dim, troisième du super-combiné aux Mondiaux 2009 à Val d'Isère, peut profiter de l'absence de son illustre compatriote pour prendre sa chance. Avec tous les espoirs du pays sur ses seules épaules, reste à voir si l'attente ne le paralysera pas... Aksel Lund Svindal, champion du monde en titre, demeure lui une valeur sûre, au moins pour le podium. Côté américain, Ted Ligety et Bode Miller ont aussi leur carte à jouer, de même que Benjamin Raich ou Romad Baumann pour la Wunderteam autrichienne. L'Italien Christof Innerhofer pourrait aussi surfer sur sa troisième place décrochée en descente samedi, tandis que le Norvégien Kjetil Jansrud se place également au rang des outsiders. Pour les Français en revanche, il faudra repasser. Seul prévu au départ, Adrien Théaux a déclaré forfait, victime d'un hématome aux adducteurs suite à sa chute lors de la descente.