Qui pour succéder à Escalettes ?

  • A
  • A
Qui pour succéder à Escalettes ?
@ à gauche
Partagez sur :

Tour d'horizon des candidats possibles à la succession de J-P. Escalettes à la tête de la FFF.

Tour d'horizon des candidats possibles à la succession de J-P. Escalettes à la tête de la FFF.La démission de Jean-Pierre Escalettes, lundi, de la tête de la Fédération française de football (FFF) devrait conduire à la nomination d'un président intérimaire. D'après les statuts de la Fédération, ce dernier devrait être choisi parmi les huit membres (vice-présidents) du bureau du Conseil fédéral (à moins que ce dernier ne choisisse de suivre la voix de Jean-Pierre Escalettes*).Son mandat pourrait débuter à l'issue du prochain Conseil fédéral programmé le 2 juillet prochain ou le suivant prévu le 23 juillet - si toutefois Jean-Pierre Escalettes décide de présenter sa démission avec effet immédiat. L'élection du nouveau président de la FFF ne devrait quant à elle pas intervenir avant le 18 décembre prochain, date de la prochaine réunion de l'Assemblée générale de l'instance nationale.Parmi les huit membres du conseil fédéral, Noël Le Graët pourrait payer son soutien indéfectible à Raymond Domenech, une bévue toutefois partagée par bon nombre de ses collègues au sein du Conseil fédéral à l'exception de Christian Teinturier. L'intérim pourrait alors revenir à Fernand Duchaussoy qui, comme Jean-Pierre Escalettes auparavant, occupe actuellement la présidence de la Ligue fédérale du football amateur. A moins que la FFF n'opte pour un tournant moins amateur en faisant confiance à Frédéric Thiriez, actuellement à la tête de la Ligue professionnelle de football.Le secrétaire général de la FFF Henri Monteil, a certainement perdu de son crédit après avoir évoqué un "règlement de compte chez les Bleus" dans la Charente Libre. Jacques Léger, Gervais Martel seront également sur les rangs tandis que Bernard Désumer, trésorier général de la FFF, a déclaré, lundi, sur RMC que c'est "l'ensemble du Conseil fédéral [qui ] devrait démissionner" afin d'assumer ses responsabilités.Reste que si cette intérim peut offrir l'occasion à l'heureux élu de faire ses preuves avant la véritable élection, il n'est pas évident que le futur président de la Fédération française de football soit finalement choisi parmi ses huit-là en décembre prochain. Plusieurs noms dont celui de Pape Diouf ou encore de Jean-Michel Aulas circulent depuis plusieurs mois. *Dans ce cas, le ministère des Sports serait amené à désigner un administrateur.