Qui pour les derniers tickets ?

  • A
  • A
Qui pour les derniers tickets ?
Partagez sur :

Après l'inattendu forfait de Mickaël Pietrus, deux places restent désormais à pourvoir dans le groupe France pour le championnat d'Europe en Lituanie. Deux places que vont se disputer cinq hommes : Andrew Albicy, Fabien Causeur, Charles Lombahe-Kahudi, Abdoulaye M'Baye et Kévin Séraphin. Et si Albicy part avec une longueur d'avance, l'indécision reste de mise pour l'autre strapontin. Revue d'effectif.

Après l'inattendu forfait de Mickaël Pietrus, deux places restent désormais à pourvoir dans le groupe France pour le championnat d'Europe en Lituanie. Deux places que vont se disputer cinq hommes : Andrew Albicy, Fabien Causeur, Charles Lombahe-Kahudi, Abdoulaye M'Baye et Kévin Séraphin. Et si Albicy part avec une longueur d'avance, l'indécision reste de mise pour l'autre strapontin. Revue d'effectif. Andrew Albicy (Meneur de jeu) Sa saison: 11,8 pts et 4,5 passes par match avec Paris-Levallois Son bilan en bleu: 10 sélections, 23 points Chut, ne le dites à personne. Andrew Albicy ne veut pas qu'on répète qu'il sera probablement à l'Euro, grâce au forfait de Yannick Bokolo. "C'est loin d'être sûr. C'est vous qui le dites. Moi je ne sais rien, répond-il avec le sourire, jurant sa sincérité. On le croit. Mais Albicy, qui sort d'une bonne saison avec Paris-Levallois, a pour lui sa vitesse et son explosivité (idéal pour Collet qui souhaite plus de jeu rapide), et surtout son expérience au Mondial l'an passé, où il avait su grappiller du temps de jeu dans la foulée de son titre européen avec les espoirs. "Je vais essayer de faire comme l'an passé, avoue-t-il. C'est que du positif d'être là, même si c'est pour deux semaines ou deux mois. Dans tous les cas, je vais progresser", assure le futur joueur de Gravelines. Fabien Causeur (Meneur-arrière) Sa saison: 7.9 pts et 2,6 passes par match avec Cholet Son bilan en bleu: 13 sélections, 14 points Invité de dernière minute l'an passé pour le Mondial, au lendemain d'une saison pleine et d'un titre de champion de France, Fabien Causeur retrouve cette fois-ci les Bleus après une année tronquée par les blessures. L'intéressé reconnait d'ailleurs que "cette saison a été difficile". "J'ai retrouvé un bon niveau en fin de championnat mais en restant cinq mois et demi sur le côté, on ne peut pas dire que ce soit une bonne saison", confie le meneur-shooteur choletais, qui considère son double-profil comme un plus: "Jouer meneur et arrière, ça a toujours été un avantage pour moi, c'est une de mes qualités d'être polyvalent et c'est d'ailleurs ce qui fait que je fais partie du groupe aujourd'hui." Sûr de son talent mais pas prétentieux pour autant: "J'ai confiance en moi, mais pas au point de dire que j'ai plus de chance qu'un autre. Je ferai juste de mon mieux pour m'intégrer dans ce groupe." Histoire de pouvoir vraiment finir cette saison galère sur une bonne note. Abdoulaye M'Baye (Arrière) Sa saison: 10.8 pts et 2 rebonds par match avec Strasbourg Son bilan en bleu: Aucune sélection Le petit nouveau du groupe. Appelé de la dernière seconde, suite au désistement de Yannick Bokolo, Abdoulaye M'Baye affiche, sourire jusqu'aux oreilles, une joie de gamin rafraichissante dans ce groupe parti en mission. "C'est quand même Tony Parker, Joakim Noah, et les autres, avec tout le respect qu'ils inspirent. J'espère vraiment m'éclater avec eux, même si c'est bref," commente l'arrière strasbourgeois. Mais M'Baye n'est pas complétement en terre inconnue. Il retrouve en effet du côté de Pau Nicolas Batum et Antoine Diot, avec qui il avait gagné le championnat d'Europe espoirs en 2006. De quoi lui donner l'impression d'intégrer un peu tard la sélection A ? "Pas du tout. Chacun a sa trajectoire et ce n'est pas parce que Nico et Antoine sont arrivés avant moi que ça me rend malade. Ça fait surtout plaisir de les retrouver ici, cinq ans après." Pour celui considéré par beaucoup comme le 16e homme de la sélection, des retrouvailles en Lituanie seraient sans doute d'autant plus belles ... Charles Lombahé-Kahudi (Ailier) Sa saison: 6.6 pts et 3,3 rebonds par match avec Le Mans Son bilan en bleu: 4 sélections, 6 points Dans la liste des déçus de l'aventure turque de 2010, Charles Lombahé-Kahudi ne se met pas plus de pression pour autant cette année. Bien au contraire. L'ailier manceau entend avant tout "apprendre au milieu de tels joueurs" et continuer de "se jauger". "Je suis aussi venu pour me remettre en forme, confie l'ancien dijonnais. J'ai été blessé au dos une bonne partie de la saison et ce stage est un bon moyen de me remettre en marche et, comme l'année dernière, de pouvoir passer un cap." De là à offrir poliment la place aux autres, sans doute pas. Le shooteur d'1m99 reste d'ailleurs confiant, malgré l'important contingent d'ailiers dans le groupe France. "C'est vrai qu'il y en a pas mal mais l'avantage, c'est qu'il y a des profils différents, notamment au niveau de la taille." Avec le récent forfait de Mickaël Pietrus, nul doute que son profil - et son physique, massif - constitue un sérieux argument. Kevin Seraphin (Pivot) Sa saison: 2,7 pts et 2,6 rebonds par match avec les Washington Wizards Son bilan en bleu: Aucune sélection Il a beau dire qu'il a appris "la patience lors de sa première saison en NBA, Kevin Seraphin sait ce qu'il veut, et sait où il va. Sa situation avec les Wizards ? "Je suis arrivé blessé, j'ai eu du mal athlétiquement toute l'année, j'ai dû développer ma technique. Je me sens plus fort mentalement. Je vais tout faire pour rester à Washington, ils ont un projet pour moi." Le lock-out ? "Il tombe mal, c'est vrai. Je voulais enchaîner. Ce n'est que partie remise." Un retour en Pro A ? "C'est sûr, j'ai besoin de jouer. Cholet ? C'est l'un de mes clubs favoris, mais si une autre équipe a un meilleur projet pour moi, avec plus de temps de jeu..." Et enfin, l'équipe de France ? "C'est ma première avec les A, je me dis que ce n'est pas mort. Je vais tout faire pour avoir ma chance." Avec l'embouteillage à l'intérieur (Noah, Turiaf, Traoré, Diaw, F. Pietrus), cela risque d'être compliqué. Mais à 21 ans, il a encore le temps.