Qui pour détrôner Chelsea ?

  • A
  • A
Qui pour détrôner Chelsea ?
@ Reuters
Partagez sur :

PREMIER LEAGUE - Chelsea remet son titre en jeu pour cette saison 2010/2011.

PREMIER LEAGUE - Chelsea remet son titre en jeu pour cette saison 2010/2011. Le titre de champion d'Angleterre peut-il échapper à Chelsea ou Manchester United ? Depuis 2004 et les invincibles d'Arsenal, le trophée a été équitablement partagé entre Stamford Bridge et Old Trafford, les Blues renouant avec le succès lors du dernier exercice après trois années de razzia mancunienne. Les autres prétendants à la couronne ont-ils les moyens de bousculer l'ordre établi ? Dans un marché des transferts européen en pleine récession, seul Manchester City a pu dépenser sans compter - et ce n'est sans doute pas fini -, alors que les autres formations de haut de tableau sont restées plutôt sages, même si cela pourrait encore se décanter. Zoom sur les forces en présence avant le coup d'envoi de la saison. Le club des quatre Si Liverpool, septième la saison dernière et en instance de rachat, s'est vu (momentanément ?) chassé du quatuor de tête, il reste malgré tout un éminent membre du "Big Four". Difficile pourtant de prétendre au titre suprême sur les bords de la Mersey, même si l'expérimenté Roy Hodgson a remplacé Rafael Benitez, et que Fernando Torres a, malgré les convoitises, décidé de rester. Joe Cole va lui devoir rapidement prouver qu'il peut être un titulaire inamovible – ce qu'il n'avait pas réussi à devenir à Chelsea – alors qu'il faudra bien remplacer Javier Mascherano si celui-ci – conformément à ses désirs – venait à changer d'air. Steven Gerrard aura encore une fois de grandes responsabilités pour tenter de faire revenir son club de toujours en Ligue des champions. Arsène Wenger, qui a un temps imaginé vivre sa dernière saison du côté d'Arsenal, va prolonger son bail à Londres, lui dont le contrat arrivait à terme à la fin de cet exercice 2010-2011. En attendant, il souhaite renouer avec le succès au sein d'un club qui n'a plus rien gagné depuis la FA Cup 2005. Autant dire une éternité pour des Gunners qui feront encore confiance à une classe biberon emmenée par le très prometteur Jack Wilshere, 18 ans et néo-international anglais. Le recrutement estival est lui estampillé "Ligue 1", avec Marouane Chamakh et Laurent Koscielny qui ont débarqué à l'Emirates Stadium. Le gros coup de ce mercato pourrait toutefois être d'avoir réussi à conserver Cesc Fabregas, malgré son souhait de rejoindre Barcelone. Après avoir terminé à un petit point de Chelsea dans la conquête du titre de champion, Manchester United doit digérer. Grosse déception depuis son arrivée à MU, Dimitar Berbatov va notamment être mis en concurrence avec le jeune Mexicain Javier Hernandez à la pointe de l'attaque. Buteur – chanceux - lors du Community Shield remporté face à Chelsea (3-1), "Chicharito" a-t-il les épaules suffisamment larges pour réussir sa première saison britannique ? La question peut également se poser pour une autre recrue de l'intersaison, le buteur brésilien Bébé et son parcours hollywoodien (orphelin, il a notamment participé à la Coupe du monde des sans-abris). Mais le recrutement n'est peut être pas tout à fait terminé pour Sir Alex Ferguson, qui rêve encore de grands noms (Mesut Ozil ?) pour faire revenir ses Diables Rouges au sommet. Chelsea, le champion, n'a guère changé. Le départ de Joe Cole à Liverpool a été compensé par l'arrivée de Yossi Benayoun, qui a fait le chemin inverse. L'équipe qui a inscrit 103 buts en championnat la saison dernière se présentera donc sous un visage sensiblement identique, avec le Brésilien Ramires pour renforcer l'entrejeu et faire oublier Michael Ballack. Le retour en forme de Michael Essien est par ailleurs une formidable nouvelle pour les Blues, une forme que devront par ailleurs conserver les trentenaires londoniens (Anelka, Drogba, Malouda, Cole, Terry, Lampard) pour réussir la défense d'un titre de champion si difficilement acquis. La jeune garde du club (Kakuta, Matic, Bruma,...) pourrait avoir l'opportunité de se montrer à un moment ou à un autre de la saison. A moins qu'ils n'émigrent sous d'autres cieux, le marché des transferts étant, là aussi, peut-être loin d'être clos. Et les autres... Troisième favori derrière Chelsea et Manchester United pour les bookmakers d'outre-Manche, Manchester City sera encore attendu au tournant. Roberto Mancini a pu ajouter à un effectif déjà pléthorique Yaya Touré, David Silva, Jerome Boateng et Aleksandar Kolarov, alors que Balotelli pourrait venir épauler Adebayor et Tevez devant. De quoi encore progresser, mais de là à se mêler à la lutte pour le titre... Après une exceptionnelle saison, Tottenham va devoir vite confirmer, mais la possibilité de voir évoluer les Spurs en Ligue des champions – s'ils passent l'obstacle Young Boys - pour la première fois de leur histoire risque de leur coûter beaucoup d'énergie. Et si Robbie Keane est (provisoirement ?) de retour, l'attaque nord-londonienne pourrait encore s'enrichir d'une nouvelle tête (Loïc Rémy ?), au sein d'un effectif là aussi bien fourni. Difficile pourtant d'imaginer les hommes d'Harry Redknapp se hisser à nouveau dans le Top 4. Everton, qui enregistre le retour de Mikel Arteta et attend la confirmation de Louis Saha, pourrait également jouer les trouble-fêtes alors qu'Aston Villa, qui avait tout pour occuper ce rôle, a beaucoup perdu avec le départ de son entraîneur Martin O'Neill, qui pourrait être suivi de celui de James Milner (Manchester City ?). Enfin, Birmingham, qui souhaite accueillir Mauro Camoranesi, peut avoir l'opportunité d'arracher un strapontin européen même si cela risque d'être compliqué pour ces autres Blues.