Qui arrêtera Malouda ?

  • A
  • A
Qui arrêtera Malouda ?
@ Reuters
Partagez sur :

PREMIER LEAGUE - Intenable actuellement, Florent Malouda affronte Man City samedi avec Chelsea.

PREMIER LEAGUE - Intenable actuellement, Florent Malouda affronte Man City samedi avec Chelsea. 2010, ou l'année de Florent Malouda. Très largement entrevu en fin de saison dernière, le retour au tout premier plan du Guyanais s'est poursuivi au mois d'aout et au mois de septembre. Ce qui a changé ? L'ancien Guingampais a retrouvé ses jambes de feu, celles d'avant 2006, qui lui confèrent un volume de jeu qui n'a que peu d'équivalents sur le Vieux Continent. Son entraîneur, Carlo Ancelotti, l'a bien compris. Voilà quelques mois, le technicien Italien a décidé de replacer Malouda plus en pointe, plus près de la zone de vérité, là où sa puissance et son explosivité s'expriment le mieux. Et "aujourd'hui, Malouda est le meilleur joueur de Chelsea", estime Ancelotti. Pourtant, il y a quelques sérieux clients dans l'effectif des Blues... Mais avec Malouda aux côtés de Drogba et Anelka en attaque, Chelsea est devenu inarrêtable. Et cette formule magique permet d'affoler les compteurs. Sur la lancée d'une fin de saison tonitruante, Malouda, l'un des rares rescapés de Knysna a ne pas avoir perdu trop de crédit en Bleu (il est d'ailleurs le meilleur buteur de l'équipe de France sur l'année 2010 avec... deux réalisations), est actuellement l'un des attaquants les plus efficaces d'Europe. Avec 6 buts en 5 matches de Premier League (seul le Mancunien Berbatov a fait aussi bien), l'ancien Lyonnais tourne à une moyenne d'un but toutes les 56 minutes. Personne n'a fait aussi bien en Liga, Bundesliga, Ligue 1 ou Serie A. Ferguson jaloux de Chelsea ? Les mauvaises langues rétorqueront que Chelsea n'a pas vraiment eu d'adversaires insurmontables depuis le début de saison. Sans faire injure à West Brom, Wigan, Stoke City, West Ham, Zilina, Blackpool ou Newcastle, ces formations, qui ont encaissé pas moins de 28 buts à elles toutes en sept rencontres, n'ont ni le train de vie, ni le standing, ni quoi que ce soit de comparable aux Blues. "Ils ont fini la saison dernière en marquant énormément contre de très faibles équipes, et cela continue cette année. Je pense qu'ils ont dû choisir eux-mêmes le calendrier", ironisa d'ailleurs Sir Alex Ferguson cette semaine dans les colonnes de la Gazzetta dello sport. "Mais les gens ne se rendent pas compte du début de saison que l'on est en train de réaliser", lui répond dans The Sun un Malouda fier du démarrage canon des champions en titre, qui comptent déjà quatre longueurs d'avance sur leurs plus proches poursuivants, Arsenal et Manchester United. Ce qui est certain, c'est que le calendrier va proposer à présent aux Blues un menu bien plus corsé : un déplacement à Manchester City et la réception d'Arsenal. "Beaucoup de gens disent que ces deux matches sont des tests mais nous sommes prêts. Pour nous c'est l'occasion de montrer qu'on est champion et que l'on défendra notre titre à n'importe quel prix. Ce sont deux adversaires difficiles, mais nous avons confiance en nous et en la façon dont nous travaillons", assure Malouda. Du côté des Citizens, qu'en pense-t-on ? "Chelsea une équipe très forte, dont les joueurs sont ensemble depuis de nombreuses années et qui possède un manager fantastique. Ils vont probablement gagner facilement le titre", explique Roberto Mancini, qui hisse tout simplement les Londoniens en tant que modèle. "Il faut que nous travaillions dur pour arriver au niveau de Chelsea. Nous espérons devenir une grande équipe dans un ou deux ans." Ou dès samedi ?