Quels objectifs pour les Bleus ?

  • A
  • A
Quels objectifs pour les Bleus ?
@ Reuters
Partagez sur :

NATATION - Revue de détails des ambitions tricolores pour les championnats d'Europe.

NATATION - Revue de détails des ambitions tricolores pour les championnats d'Europe. "Ayez plus envie que les autres." Voici en substance le message lancé par Christian Donzé à l'aube de ces championnats d'Europe de natation. En exhortant les nageurs du clan tricolore à simplement "être eux-mêmes et à se faire plaisir", le Directeur technique national s'est évité d'imposer un objectif précis aux 30 nageurs de la délégation française. Bien qu'évoquant brièvement un potentiel de "10-12 médailles et de 4-5 titres", Christian Donzé s'est empressé de relativiser l'importance de ce type de bilan chiffré. "Est-ce qu'il vaut mieux 20 médailles ou 8 titres ? Un DTN répond 8 titres. Mais peut-être que 20 médailles préfigurent de 8 titres." Un avis en tous points partagé par le directeur des équipes de France, Lionel Horter, qui se refuse également à se prêter à un jeu des pronostics qu'il juge sans fondement. "Si l'on prend en compte les derniers championnats d'Europe, en 2006, ceux de 2008 étant un peu biaisés par la perspective des Jeux, on avait ramené 15 médailles, avec 5 titres, dont 4 pour la seule Laure Manaudou... J'espère qu'on fera aussi bien, sinon mieux en ce qui concerne les médailles d'or. Le vrai challenge pour nous, si l'on voulait démontrer une évolution et des progrès dans notre natation, ce serait que les médailles d'or soient plus réparties entre différents nageurs", explique le Mulhousien. Deux générations côte à côte Concrètement, plus qu'une razzia en terre hongroise, les dirigeants de la natation tricolore entendent poser les bases de l'équipe qui sera présente à Londres, en 2012. "On est à mi-olympiade. On a une équipe qui est jeune, qui est talentueuse, mais en même temps expérimentée", explique Christian Donzé. Aux côtés des valeurs sûres que sont Bernard, Bousquet ou encore Duboscq, l'heure est venue pour "une nouvelle génération extrêmement talentueuse" de s'affirmer. Et Donzé de citer les noms de Yannick Agnel – "bien entendu" -, Lara Grangeon, Mélanie Henique mais aussi Camille Lacourt et Eric Ress, qui sont "jeunes dans leur progression". Le DTN note également un renouvellement des deux tiers du groupe France depuis 2006, dont la moyenne d'âge a chuté d'un an et demi chez les garçons.