Quels 23 face à la Norvège ?

  • A
  • A
Quels 23 face à la Norvège ?
@ Reuters
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - Les grévistes sanctionnés, Laurent Blanc va devoir faire appel à du sang neuf.

EQUIPE DE FRANCE - Les grévistes sanctionnés, Laurent Blanc va devoir faire appel à du sang neuf. Pour le déplacement en Norvège du 11 août prochain, Laurent Blanc a décidé de se passer des services des 23 joueurs présents en Afrique du Sud(*), coupables d'avoir été solidaires dans la grève de l'entraînement, effectuée deux jours avant un match décisif face aux Bafana Bafana. Dans ces circonstances, le match amical face à la Norvège va consister en une vaste revue d'effectif des forces bleues. Europe1.fr a dressé une liste des 23, crédible autant que discutable, que le nouveau sélectionneur pourrait très bien annoncer le 5 août prochain. GARDIENS Stéphane Ruffier (Monaco, 23 ans) En l'absence des duettistes Lloris-Mandanda, le portier monégasque s'impose comme le choix numéro 1. Ruffier était dans le bus des grévistes avec un statut un peu particulier mais il devrait échapper à toute sanction et fêter sa première sélection. Mickaël Landreau (LOSC, 31 ans) Après plusieurs saisons délicates à Paris, l'ancien capitaine du FC Nantes s'est totalement relancé à Lille. Expérimenté et bon esprit, il possède deux qualités qui devraient lui permettre d'être du décplacement en Norvège. DÉFENSEURS Rod Fanni (Rennes, 28 ans) Pré-sélectionné parmi les 30 pour la Coupe du monde, il est la doublure attendue de Bacary Sagna, qui n'a pas forcément convaincu en Afrique du Sud. Peut s'imposer comme titulaire à ce poste de latéral droit. Matthieu Chalmé (Bordeaux, 29 ans) Excellent lors de la saison du titre bordelais, il a été moins décisif la saison dernière. Mais Laurent Blanc le connaît bien, forcément. Adil Rami (LOSC, 24 ans) Autre écarté de dernière minute, le joueur du LOSC, qui a refusé la sélection marocaine pour porter le maillot frappé du Coq, a prouvé qu'il était l'un des meilleurs à son poste. À 24 ans, il incarne sans doute l'avenir de la défense tricolore. Mamadou Sakho (PSG, 20 ans) Passé par toutes les sélections de jeunes chez les Bleus, il est l'un des seuls "made in PSG" à confirmer au plus haut niveau. Capable de passer au travers de certains matches, il a bien fini la dernière saison, avec notamment une brillante finale de Coupe de France. Laurent Koscielny (Arsenal, ANG, 24 ans) Révélation la saison dernière dans l'axe central lorientais, le néo-Gunner va forcément s'aguerrir dans les joutes de la Premier League. Un bon placement pour l'avenir. Jean-Alain Boumsong (Lyon, 30 ans) Précis dans l'analyse et tranchant dans le discours, le consultant Europe 1 pendant la dernière Coupe du monde assure encore sur le terrain. Idéal pour apporter son expérience des grands rendez-vous. Benoît Trémoulinas (Bordeaux, 24 ans) Pendant de Chalmé sur le flanc gauche, le latéral des Girondins possède une technique et une qualité de centre dont Laurent Blanc aurait tort de se passer. Aly Cissokho (Lyon, 22 ans) L'ancien joueur du FC Gueugnon reste sur deux saisons solides avec l'Olympique lyonnais. Costaud dans les duels, il offre une alternative intéressante à Trémoulinas sur le côté gauche. MILIEUX DE TERRAIN Lassana Diarra (Real Madrid, ESP, 25 ans) Atteint de drépanocytose, le milieu des Merengue avait quitté le navire avant le naufrage en mai dernier. Pourrait devenir le taulier du milieu, à l'instar d'un Patrick Vieira. Yohan Cabaye (LOSC, 24 ans) Ignoré par Raymond Domenech, le jeune milieu du LOSC a impressionné par son volume de jeu la saison dernière. Vif, technique et adroit sur coups de pied arrêtés. Rare. Rio Mavuba (LOSC, 26 ans) Le joueur du LOSC, qui a connu sa première sélection il y a... six ans, pourrait profiter de l'arrivée sur le banc de Blanc pour effectuer son retour chez Bleus. Compte-tenu de ses dernières performances, ce ne serait pas usurpé. Christophe Jallet (PSG, 26 ans) Recrue efficace du PSG la saison dernière, l'ex-Lorientais brille par sa polyvalence - il peut également jouer arrière latéral - et son sens de la passe. Benoît Cheyrou (OM, 29 ans) Déjà convoqué en équipe nationale, pour un match amical face à l'Espagne en février dernier, mais sans jouer, le milieu "relayeur" de l'OM a connu une fin de saison difficile. Mais sa vision du jeu et sa qualité de frappe sont de vrais plus. Sylvain Marveaux (Rennes, 24 ans) Efficace dans le jeu et devant le but (10 réalisations la saison dernière), il a été l'un des meilleurs rennais l'an passé. Devrait logiquement avoir sa chance. Samir Nasri (Arsenal, ANG, 23 ans) L'homme qui a voulu la place de Thierry Henry dans le bus mérite une seconde chance. Et en dehors des 23 grévistes, ils ne sont pas si nombreux à pouvoir apporter une touche technique aussi sensible. ATTAQUANTS Karim Aït-Fana (Montpellier, 21 ans) Révélé l'an dernier au plus haut niveau sous les ordres de René Girard, Aït-Fana a le jeu et la mentalité pour apporter un vrai vent de fraîcheur chez les Bleus. Hatem Ben Arfa (OM, 23 ans) Sur le point de quitter la Canebière, l'ancien Lyonnais possède des qualités de dribble et de percussion que peu de joueurs français possèdent. Sa destination à venir conditonnera sans doute son avenir en Bleu. Guillaume Hoarau (PSG, 26 ans) L'attaquant réunionnais n'a pas encore eu sa chance en Bleu, ce qui, compte tenu de ses performances et de son profil, est assez étrange. Peut être un point de fixation redoutable et forcément utile de la tête quand on affronte la Norvège... Jimmy Briand (Lyon, 24 ans) Transféré cet été de Rennes à Lyon, il devrait franchir encore un cap en disputant la Ligue des champions. Doit sans doute encore progresser devant le but pour prétendre à un statut de titulaire. Loïc Rémy (Nice, 23 ans) Comme Briand, il incarne la nouvelle génération. Ses 14 buts la saison dernière ont permis à l'OGCN d'éviter la relégation. Capable de toutes les audaces techniques, comme cette Panenka réussie face à Toulouse. Kévin Gameiro (Lorient, 23 ans) 28 buts en deux saisons, peu d'attaquants français peuvent se targuer d'un bilan aussi flatteur. Très adroit devant le but, il est peut-être le buteur que la France attend. (*) Hugo Lloris, Steve Mandanda, Cédric Carrasso, William Gallas, Eric Abidal, Bacary Sagna, Patrice Evra, Gaël Clichy, Marc Planus, Anthony Réveillère, Sébastien Squillaci, Abou Diaby, Alou Diarra, Yoann Gourcuff, Florent Malouda, Jérémy Toulalan, Nicolas Anelka, Djibril Cissé, André-Pierre Gignac, Sidney Govou, Thierry Henry, Franck Ribéry et Mathieu Valbuena.