Quelle punition pour les grévistes ?

  • A
  • A
Quelle punition pour les grévistes ?
@ Reuters
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - Le conseil fédéral se réunit vendredi. Les grévistes seront-ils sanctionnés ?

EQUIPE DE FRANCE - Le conseil fédéral se réunit vendredi. Les grévistes seront-ils sanctionnés ? Un sélectionneur qui lit le communiqué de joueurs grévistes, qui feint la cohésion devant la presse et qui termine son mandat en refusant de serrer la main à un entraîneur champion du monde. De tout cela, il ne sera pas question, vendredi - du moins officiellement -, lors du conseil fédéral de la fédération française de football (FFF), qui doit entériner le choix de Fernand Duchaussoy comme successeur de Jean-Pierre Escalettes à la présidence. Président de la Ligue de football amateur (LFA), comme Escalettes avant lui, Duchaussoy, âgé de 67 ans, est l'unique candidat déclaré. Fort du soutien du monde amateur, apparaissant comme une personnalité de consensus, il a toutes les chances de prendre les rênes de la Fédération et ce, au moins jusqu'à l'assemblée fédérale prévue en décembre. Même si la présidence de la FFF est l'objet de ce conseil fédéral, l'avenir de Raymond Domenech va sans doute s'inviter à la table. "Si la situation de Domenech n'est pas à l'ordre du jour, eh bien, je me chargerai de faire en sorte qu'elle y soit, a prévenu Guy Chambily dans L'Équipe. Je suis pour la rupture de son contrat." Lié à la fédération jusqu'au 31 juillet, Raymond Domenech doit retrouver à partir du 1er août son poste d'entraîneur au sein de la direction technique nationale (DTN). Avant la Coupe du monde 2010, l'ancien sélectionneur des Bleus avait souligné qu'il appartenait à la DTN et y retournerait à l'issue de son mandat... Mais son image, profondément écornée, pourrait modifier la donne. "Son attitude a traumatisé le monde amateur", a souligné le probable futur président de la FFF. Ribéry, Benzema, Evra, leur avenir en discussion ? Jeudi, dans le Parisien, Fernand Duchaussoy s'est également montré très sévère envers Franck Ribéry et Karim Benzema, mis en examen dans l'affaire Zahia. "Comme tout citoyen et amoureux de l'équipe de France, je ne vois pas comment un joueur mis en examen pourrait être convoqué en sélection". L'avenir des deux joueurs en Bleu devrait être évoqué, à défaut d'être définitivement réglé. Le cas de Patrice Evra devrait être également soulevé. Lilian Thuram, membre du conseil, a réclamé l'exclusion à vie de l'équipe de France du capitaine des Bleus en Afrique du Sud. "Choqué et déçu" par le comportement des Bleus, mais relevant qu'il ne serait pas "le père fouettard de l'équipe de France", Laurent Blanc devra trancher dans le vif. Et rapidement. Devra-t-il se passer des 23 joueurs présents en Afrique du Sud pour la rencontre amicale du 11 août prochain face à la Norvège ? La rumeur, insistante depuis quelques jours dans le landernau du foot français, est aujourd'hui d'actualité. Outre les décisions qui seront prises et les avis qui seront émis, la FFF a une occasion en or d'aiguillier le travail du nouveau sélectionneur Laurent Blanc, soit en le responsabilisant dans ses choix, soit en lui retirant de sérieuses épines du pied...