Quelle humiliation !

  • A
  • A
Quelle humiliation !
Partagez sur :

Impitoyables Celtics ! En visite à Boston, les Bucks ont quitté le Massachusetts avec une valise historique dans les bagages. Impitoyables, les Celtics les ont en effet balayés 87-56, signant ainsi un nouveau record défensif pour la franchise au trèfle. Soirée également difficile pour Kevin Love...

Impitoyables Celtics ! En visite à Boston, les Bucks ont quitté le Massachusetts avec une valise historique dans les bagages. Impitoyables, les Celtics les ont en effet balayés 87-56, signant ainsi un nouveau record défensif pour la franchise au trèfle. Soirée également difficile pour Kevin Love... Le match de la nuit Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas pour les Bucks. Au lendemain de leur victoire en forme de démonstration face aux Sixers (102-74), les hommes de Scott Skiles en ont effet été quitte pour une défaite des plus humiliantes. "C'est forcément embarrassant de concéder une telle défaite, jamais vue par le passé., concédait ainsi l'entraîneur des Bucks, ils nous ont mis sur nos talons d'entrée et on a été incapables de rivaliser, de réagir. On a trop rapidement abandonné." A tel point que Milwaukee, finalement étrillé 87-56 dans le Massachusetts, en a été quitte pour une défaite doublement historique... Jamais dans l'histoire de la franchise du Wisconsin, rattachée à la Ligue en 1968, les Bucks n'avaient en effet inscrit si peu de points. Et du côté ces Celtics, cette victoire fait également date puisque Boston n'avait, elle, jamais non plus concédé un si petit total de points depuis l'introduction de l'horloge des 24 secondes, la précédente marque de référence en la matière datant ainsi de 1955 et d'une victoire 62-57 face aux Hawks de... Milwaukee. Un quart-temps a d'ailleurs suffi aux Celtics pour donner le ton de la soirée. A croire, que les Bucks, auteurs de 9 malheureux points sur la période, avaient oublié de passer à l'heure d'été. "On a vu dès les premières minutes qu'ils étaient fatigués. On en a bien profité, c'était génial, mais cette victoire tient également à leur calendrier." tenait ainsi à atténuer Doc Rivers à l'issue de la rencontre. La suite était à l'avenant et Milwaukee échappait de peu au record NBA du plus petit nombre de points inscrits à la pause, Andew Bogut sauvant le coup grâce à deux paniers inscrits au cours de la dernière minute du deuxième acte. Néanmoins menés 39-22, les Bucks s'en tiraient alors avec seulement 17 rebonds, contre 27 pour leurs hôtes, et plus de perte de balle (9) que de paniers (8). Le passage aux vestiaires ne changeait rien à la donne et, selon les historiens de la Ligue, Milwaukee, avec 36 points au compteur, battait même, cette fois, le record NBA du total de points inscrits après trois quart-temps. Ray Allen et Paul Pierce, meilleurs marqueurs du match avec 17 et 14 points, et Nenad Krstic, auteur du seul double-double de la soirée du haut de ses 11 points et 14 rebonds, pouvaient aller se reposer et Milwaukee tenter d'en profiter pour sauver quelques apparences dans la dernière ligne droite. En vain. Earl Barron, sortant du banc, parvenait bien à être le seul Buck à terminer avec 10 points au compteur, mais les 18 points scorés par les visiteurs dans le quatrième acte ne suffisaient pas à faire oublier l'humiliation vécue... Les Français de la nuit Nuit difficile pour la colonie tricolore. Des quatre Bleus de sortie ce dimanche, il n'y a ainsi que Boris Diaw à avoir goûté à la victoire. Un Français devait néanmoins bien l'emporter puisque ses Bobcats rendaient visite aux Raptors de son compatriote Alexis Ajinça... Mais si l'ancien Mav n'a pas eu voix au chapitre, la faute à une douleur à son genou droit, Diaw a en revanche pleinement contribué au succès de Charlotte, le premier à l'extérieur depuis cinq matches. Tandis que les Bobcats se relançaient en l'emportant 90-95, Boris Diaw visait juste avec 15 points à 7 sur 9 et 6 passes en 39 minutes. Nul doute que Mickael Pietrus aurait aimé connaître une telle réussite pour se rappeler au bon souvenir du Magic. Las, s'il a tout de même signé 14 points et 3 rebonds en 21 minutes, son 4 sur 12 aux tirs n'a pas aidé les Suns, démantelés 88-111 par Orlando. Défaite au rendez-vous également pour Ronny Turiaf puisque ses Knicks se sont laissés surprendre par Indiana 93-106. Et le Martiniquais n'a guère pesé dans les débats, devant se contenter d'un tir pris et inscrit pour 4 points, 3 rebonds et 2 contres en 21 minutes. Les chiffres de la nuit 53. 53 et pas un de plus. Performance de choix des Warriors puisqu'en plus d'une facile victoire 100-77 face aux Wolves, les Californiens ont donc mis fin à la série record des 53 double-doubles de Kevin Love. En panne de réussite avec un rédhibitoire 1 sur 6 aux tirs, l'intérieur de Minnesota a dû se contenter de 6 points et 12 rebonds en 33 minutes. Encore au contact à la pause, les Wolves ont craqué au retour des vestiaires, la faute, notamment, à Stephen Curry, auteur de 24 points, 9 rebonds et 6 passes. 10 000. Ça rigole pour Dwight Howard et le Magic. Alors qu'Orlando restait sur près de dix ans d'insuccès à Phoenix, les Floridiens ont en effet étrillé les Suns 88-111 et Howard a offert une nouvelle démonstration sous les cercles avec 26 points et 15 rebonds en seulement trois quart-temps. De quoi lui permettre de franchir le cap des 10 000 points en carrière dans le troisième quart.