Que vaut ce Bayern ?

  • A
  • A
Que vaut ce Bayern ?
Partagez sur :

Intraitable lors de ces dernières sorties, en Bundesliga comme en Ligue des champions mercredi soir, le Bayern Munich fera face à son premier défi d'envergure de la saison, dimanche, contre Schalke 04. Avec un Franck Ribéry retrouvé et un Mario Gomez de feu, les hommes de Jupp Heynckes ont les atouts pour répondre aux arguments du club de Gelsenkirchen. Même en l'absence d'Arjen Robben.

Intraitable lors de ces dernières sorties, en Bundesliga comme en Ligue des champions mercredi soir, le Bayern Munich fera face à son premier défi d'envergure de la saison, dimanche, contre Schalke 04. Avec un Franck Ribéry retrouvé et un Mario Gomez de feu, les hommes de Jupp Heynckes ont les atouts pour répondre aux arguments du club de Gelsenkirchen. Même en l'absence d'Arjen Robben. "On sait qu'on peut faire encore mieux." Au soir du carton réalisé samedi par ses joueurs contre Fribourg (7-0), Jupp Heynckes ne fanfaronnait pas. Prêtant à son groupe un énorme potentiel, le technicien bavarois se refusait à tout triomphalisme, encourageant les siens à ne surtout pas se reposer sur leurs acquis. Depuis sa poussive victoire sur Wolfsburg, dans le temps additionnel (0-1), une semaine après son retard à l'allumage devant Moenchengladbach (0-1), le Bayern a pourtant bien fait ses devoirs, bourreau successivement de Hambourg (5-0), de Kaiserslautern (0-3) et de Fribourg (7-0). Une série qui se traduit par une première place logique au classement. "On est difficile à battre", juge Mario Gomez, auteur de huit buts depuis le début de la saison, dont un triplé contre le HSV et un quadruplé face à Fribourg. "On a un groupe bien équilibré: tout le monde attaque et tout le monde défend." Une cohésion qui paie puisque le club munichois n'a plus encaissé le moindre but depuis son faux départ le 7 août dernier. Signe que le recrutement estival, très axé sur la défensive avec les Manuel Neuer, Jerome Boateng et Rafinha pour renforts, porte ses fruits. Même sans Robben Méconnaissable sous les couleurs bavaroises depuis quelques semaines, Franck Ribéry est l'un des symboles de ce renouveau. "J'ai l'esprit libre, je suis serein et je prends beaucoup plus de plaisir sur le terrain", s'enthousiasmait ce week-end l'intéressé, rendant hommage du reste à son nouvel entraîneur, Jupp Heynckes, lequel semble avoir trouvé la recette pour tirer le meilleur de chacun de ses joueurs: la vision de jeu d'un Thomas Müller déjà crédité de cinq passes décisives, le panache de Toni Kroos, la rigueur de Bastian Schweinsteiger ou la polyvalence de Luiz Gustavo par exemple. Seul petit bémol pour le Bayern en ce début d'exercice, l'absence d'Arjen Robben. En délicatesse avec ses adducteurs, le Néerlandais n'a pu prendre part qu'à trois matches officiels ces deux derniers mois, et pourrait manquer un mois de plus selon l'évolution de sa pubalgie. "C'est important qu'il guérisse vite, surtout avec les matches importants qui nous attendent en Ligue des champions", s'inquiétait Jupp Heynckes avant le déplacement européen de ses troupes sur le terrain de Villarreal, mercredi soir. Victorieux 0-2 à cette occasion, les Lahm et consorts ont néanmoins démontré qu'ils avaient de la ressource, eux qui avaient particulièrement souffert des absences du finaliste du dernier mondial la saison dernière (seulement 18 matches toutes compétitions confondues pour 13 buts tout de même...). Reste à voir si le Schalke 04 des Raul et Klaas-Jan Huntelaar, qui peut revenir à hauteur du leader actuel en cas de succès dimanche, ne posera pas davantage de problèmes à ce prometteur Bayern.