Que reste-t-il des Blackhawks ?

  • A
  • A
Que reste-t-il des Blackhawks ?
Partagez sur :

Vainqueurs en 2009-10 de la Stanley Cup pour la première fois depuis 49 ans, Chicago a beaucoup changé durant l'été. Sa masse salariale exorbitante l'a obligé à se séparer d'Antti Niemi, Kris Vertseeg, Dustin Byfuglien ou même Cristobal Huet. Les Blackhawks sauront-ils confirmer ? Capitals, Red Wings et d'autres sont à l'affût alors que la nouvelle saison débute jeudi soir.

Vainqueurs en 2009-10 de la Stanley Cup pour la première fois depuis 49 ans, Chicago a beaucoup changé durant l'été. Sa masse salariale exorbitante l'a obligé à se séparer d'Antti Niemi, Kris Vertseeg, Dustin Byfuglien ou même Cristobal Huet. Les Blackhawks sauront-ils confirmer ? Capitals, Red Wings et d'autres sont à l'affût alors que la nouvelle saison débute jeudi soir. Quatre mois après avoir soulevé la Stanley Cup, Chicago la remet déjà en jeu, au centre de la glace. L'ardoise de quarante-neuf ans sans titre NHL a été effacée, mais le défi qui l'attend, à l'aube de la saison 2010-11 qui débute jeudi soir par un Carolina Hurricanes-Minnesota Wild à... Helsinki, est encore plus grand. Car les Blackhawks vont désormais devoir confirmer que leur sacre n'était pas qu'un hasard. Ni que le scénario des finales aurait peut-être été différent s'ils n'avaient pas affronté des Philadelphia Flyers à bout de souffle (2-4), éreintés par des playoffs héroïques. Mais les Hawks ne sont plus tout à fait les mêmes qu'au printemps dernier. Du moins sur le papier. Les primes de victoire mais surtout l'augmentation des salaires de certains joueurs clé comme Patrick Kane, Jonathan Toews, Duncan Keith et Dave Bolland ont plombé les comptes. Largement au-dessus du salary-cap, la franchise de l'Illinois a donc dû dégraisser son effectif. Exit Dustin Byfuglien, Kris Versteeg, Brent Sopel, Andrew Ladd, Ben Eager, John Madden et Colin Fraser. Au poste de gardien, Antti Niemi et Cristobal Huet, prêté en Suisse il y a quelques jours, ont également plié bagages, Chicago leur préférant le vétéran - et moins coûteux - Marty Turco. Pour quel résultat ? C'est toute la question. Dans une division Central où les Detroit Red Wings, renforcés par l'arrivée de Mike Modano, sont attendus comme de sérieux candidats au titre - pour peu qu'ils ne soient plus enquiquinés par les blessures à répétition comme la saison dernière -, les Blackhawks n'auront pas la vie tranquille. De même, la conférence Ouest sera encore une fois relevée avec les San Jose Sharks et les Vancouver Canucks. A l'Est, les Washington Capitals l'ont sans doute encore mauvaise d'avoir quitté les playoffs 2010 au premier tour, surpris par les Montréal Canadiens alors qu'ils avaient terminé la phase régulière en tête. Les New Jersey Devils et Pittsburgh Penguins auront également à coeur de se reprendre. Il n'y aura pas de place pour tout le monde. Aux Blackhawks de montrer que, malgré les départs, ils ont leur mot à dire.